Share on facebook
Share on twitter
Share on google
Share on email

« Frères et sœurs, la croix est l’évènement tournant de toute l’histoire. Nous ne savons pas tout ce qui va arriver dans la suite de l’histoire. Il est possible que les États-Unis tombent comme tous les autres empires avant eux. Il est possible que le Seigneur revienne demain comme ça peut prendre quelques siècles encore. Peu importe ce qui arrivera dans la suite de l’histoire, il n’y a rien qui puisse arriver qui pourra rivaliser avec la croix et la résurrection du Christ comme évènement tournant. Ce qui s’est passé à la croix et la résurrection qui a suivi ont un impact cosmique sur le monde visible comme sur le monde invisible. Ça a un impact sur ceux qui sont morts depuis la création. Ça a un impact sur les forces du mal. C’est toute la création qui s’est jouée à la croix et à la résurrection. »

 

Introduction

Pour terminer cette série sur la croix, nous allons brièvement voir que l’impact de celle-ci dépasse nos vies. Je vous ai déjà dit que l’œuvre du Seigneur est tellement plus vaste que le petit Jésus dans mon petit cœur. Elle dépasse ma personne.

Elle dépasse aussi notre Église. S’il fallait que l’œuvre du Seigneur se limite à notre Église ou même à l’ensemble des Églises locales, ce serait modeste et peu glorieux. L’œuvre du Seigneur est cosmique : elle englobe tout ce qui existe.

Jésus intronisé

Le premier point concerne Jésus :

Ce Fils, qui est le rayonnement de sa gloire et l’expression de son être, soutient toutes choses par sa parole puissante; après avoir accompli la purification des péchés, il s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très-hauts, devenu d’autant supérieur aux anges qu’il a hérité d’un nom bien différent du leur. (Hébreux 1.3-4)

L’expression « assis à la droite de la majesté divine » signifie « être élevé à la royauté ».

Cette royauté va déterminer tout le reste.

Étendue extensive

L’étendue de sa royauté est absolue.

Jésus s’approcha et leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. (Matthieu 28.18)

Tout ce qui est dans le ciel et sur la terre, ça englobe tout, de sorte qu’il n’y a pas un atome, pas une molécule dans tout l’univers qui n’est pas sous la domination du Fils de Dieu. Nous pourrions nous promener partout dans l’univers et nous serions toujours en territoire dont le roi est Jésus-Christ.

Étendue intensive

Tout ce qui existe est maintenant soumis au Fils.

Tu as mis toutes choses sous ses pieds. En lui soumettant ainsi toutes choses, Dieu n’a rien laissé qui reste insoumis. Cependant, nous ne voyons pas encore maintenant que toutes choses lui soient soumises. (Hébreux 2.8)

La royauté du Fils n’est pas que sur son peuple ni que sur Israël, mais sur tout ce qui existe. Il règne sur ce qui est visible comme sur ce qui est invisible. Il règne sur les âmes décédées comme sur nous qui vivons encore. Il règne sur tous les anges comme sur tous les démons.

Notre mission

Ce point nous rassure dans la mission que le Seigneur confie à son Église.

Jésus s’approcha et leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à garder tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. (Matthieu 28.18-20)

Chef de l’Église

C’est parce que Jésus est Roi des rois qu’il peut assumer la chefferie sur son Église.

Il l’a mise en action dans le Christ, en le ressuscitant d’entre les morts et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, (Éphésiens 1.20)

La droite de Dieu, c’est la royauté.

au-dessus de toute principauté, autorité, puissance, souveraineté, au-dessus de tout nom qui peut se nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. Il a tout mis sous ses pieds et l’a donné pour chef suprême à l’Église, qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous. (Éphésiens 1.21-23)

Le verset 21 (Éphésiens 1.21) est intéressant, parce qu’il nous dit que Jésus est roi non seulement sur la nouvelle création, c’est-à-dire dans le siècle à venir, mais aussi dans cette création-ci, dans le siècle présent. Il est au-dessus de tout pouvoir qui existe, que ce pouvoir soit humain ou démoniaque. C’est ce qui explique le point suivant.

Notre salut

La royauté du Fils nous garantit l’accomplissement de tout notre salut.

Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel et dit : Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils, afin que le Fils te glorifie, selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu’il donne la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. (Jean 17.1-2)

Frères et sœurs, la croix est l’évènement tournant de toute l’histoire. Nous ne savons pas tout ce qui va arriver dans la suite de l’histoire. Il est possible que les États-Unis tombent comme tous les autres empires avant eux. Il est possible que le Seigneur revienne demain comme ça peut prendre quelques siècles encore. Peu importe ce qui arrivera dans la suite de l’histoire, il n’y a rien qui puisse arriver qui pourra rivaliser avec la croix et la résurrection du Christ comme évènement tournant.

Ce qui s’est passé à la croix et la résurrection qui a suivi ont un impact cosmique sur le monde visible comme sur le monde invisible. Ça a un impact sur ceux qui sont morts depuis la création. Ça a un impact sur les forces du mal. C’est toute la création qui s’est jouée à la croix et à la résurrection. C’est ce qui a donné de l’assurance aux apôtres. Avant la résurrection, les apôtres ont fui lorsque Jésus fut arrêté. Lorsqu’ils l’ont vu ressuscité, c’est là qu’ils ont publiquement fait face aux autorités.

C’est là qu’ils ont prêché le Christ ressuscité avec plein d’assurance.

Nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Ils l’ont fait mourir en le pendant au bois. Dieu l’a ressuscité le troisième jour et lui a donné de se manifester, non à tout le peuple, mais aux témoins choisis d’avance par Dieu, à nous qui avons mangé et bu avec lui, après sa résurrection d’entre les morts. Et Jésus nous a commandé de prêcher au peuple et d’attester qu’il a été lui-même désigné par Dieu comme juge des vivants et des morts. (Actes 10.39-42)

C’est la résurrection du Christ qui a démontré à l’Église que la justice de Dieu sera un jour totalement rencontrée.

[…] parce qu’il a fixé un jour où il va juger le monde selon la justice, par un homme qu’il a désigné, et il en a donné à tous une preuve digne de foi en le ressuscitant d’entre les morts. (Actes 17.31)

C’est la résurrection du Christ qui est notre motivation à ne plus vivre pour nous-mêmes, mais pour Dieu.

Il est mort pour tous, afin que les vivants ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. (2 Corinthiens 5.15)

La résurrection est ce qui a donné la force à Étienne de traverser la persécution.

Mais Étienne, rempli d’Esprit Saint, fixa les regards vers le ciel et vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. Il dit : Voici : je vois les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. (Actes 7.55-56)

C’est la résurrection du Christ qui garantit notre résurrection.

Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité le Christ-Jésus d’entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. (Romains 8.11)

Et Dieu, qui a ressuscité le Seigneur, nous ressuscitera aussi par sa puissance. (1 Corinthiens 6.14)

[…] sachant que celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera aussi avec Jésus et nous fera paraître avec vous en sa présence. (2 Corinthiens 4.14)

C’est la résurrection du Christ qui nous démontre que Dieu ne nous condamnera jamais.

Qui les condamnera? Le Christ-Jésus est celui qui est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous! (Romains 8.34)

La résurrection du Christ est ce qui explique que nous attendons son retour.

On raconte, à notre sujet, quel accès nous avons eu auprès de vous, et comment vous vous êtes convertis à Dieu, en vous détournant des idoles pour servir le Dieu vivant et vrai, et pour attendre des cieux son Fils qu’il a ressuscité d’entre les morts, Jésus, qui nous délivre de la colère à venir. (1 Thessaloniciens 1.9-10)

C’est la résurrection du Christ qui nous dit que la nouvelle création sera établie.

Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité le Christ-Jésus d’entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. (Romains 8.11)

Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à la vanité — non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise — avec une espérance : cette même création sera libérée de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté glorieuse des enfants de Dieu. (Romains 8.19-21)

Nous allons ressusciter glorifiés. Paul nous dit que cette création-ci attend avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Autrement dit, elle attend que soient connus tous ceux que le Seigneur sauve. Cette même création (Romains 8.21) sera libérée de la servitude de la corruption pour avoir part à la liberté glorieuse des enfants de Dieu. Dans un certain sens, la création va ressusciter, c’est-à-dire qu’elle connaît les conséquences du péché et elle va entrer dans la nouvelle création libérée. Finalement, qu’est-ce que ça change de savoir que la croix a un impact sur toute la création et non seulement sur des individus? D’abord, nous savons que la nouvelle création sera un lieu de repos et de sécurité totale, parce que tous les ennemis seront captifs. Ils ne pourront plus s’adonner au péché, ils ne pourront plus s’opposer activement à Dieu et à son peuple. Deuxièmement, notre service prend une dimension incroyable.

À celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui la gloire et le pouvoir aux siècles des siècles! Amen! (Apocalypse 1.5-6)

Qu’allons-nous faire pour l’éternité comme sacrificateurs alors qu’il n’y aura pas de sacrifices à faire? Nous allons consacrer la création, la nouvelle création, à l’honneur de Dieu. Tout ce que nous allons faire va s’inscrire dans notre service pour Dieu. Finalement, notre adoration est enrichie. Pour l’éternité, nous allons adorer le Seigneur qui s’est sacrifié pour nous, et qui est ressuscité.

Il vint recevoir le livre de la main droite de celui qui était assis sur le trône. Quand il eut reçu le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre anciens se prosternèrent devant l’Agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des saints. Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de recevoir le livre et d’en ouvrir les sceaux, car tu as été immolé et tu as racheté pour Dieu, par ton sang, des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple et de toute nation; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. Je regardai et j’entendis la voix de beaucoup d’anges autour du trône, des êtres vivants et des anciens, et leur nombre était des myriades de myriades et des milliers de milliers. Ils disaient d’une voix forte : L’Agneau qui a été immolé est digne de recevoir puissance, richesse, sagesse, force, honneur, gloire et louange. Et toutes les créatures dans le ciel, sur la terre, sous la terre et sur la mer, et tout ce qui s’y trouve, je les entendis qui disaient : À celui qui est assis sur le trône et à l’Agneau, la louange, l’honneur, la gloire et le pouvoir aux siècles des siècles! Et les quatre êtres vivants disaient : Amen! Et les anciens se prosternèrent et adorèrent. (Apocalypse 5.7-14)

Daniel Durand, pasteur
28 février 2018

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email