La croissance du blé parmi l’ivraie, partie 1

« Même dans nos lectures, juste en survolant les textes bibliques, l’histoire nous rappelle qu’il en a toujours été ainsi : le message de Jésus prend de l’expansion, il s’épanouit, se répand dans les conditions les plus difficiles qu’on puisse voir, dans les moments les plus incertains et les plus improbables. En effet, « le sang des martyrs est la semence de l’église ». »

 

Tout comme Jésus l’a promis, l’Évangile est allé jusqu’au bout de la terre, l’Église grandit de façon exponentielle et manifeste, ravivant l’espoir parce que la terre est en train d’être touchée dans ses extrémités, dans les endroits les plus difficiles. L’Esprit du Dieu vivant agit d’une manière que l’on n’aurait jamais pu pensé ou imaginé.

On voit un monde où les idéologies fondamentalistes sont plus étouffantes que jamais (Turquie, Iran, Irak, Corée du Nord) et des terroristes djihadistes qui ont jeté un voile sur les aspirations humaines. (On ne voyait pas ça avant !) Malgré cela, les croyants répandent la Bonne Nouvelle d’une grâce abondante dans des endroits sans précédent.

Même dans nos lectures, juste en survolant les textes bibliques, l’histoire nous rappelle qu’il en a toujours été ainsi : le message de Jésus prend de l’expansion, il s’épanouit, se répand dans les conditions les plus difficiles qu’on puisse voir, dans les moments les plus incertains et les plus improbables. En effet, « le sang des martyrs est la semence de l’église ».

La parole de Dieu se répandait de plus en plus, le nombre des disciples augmentait beaucoup à Jérusalem, et une grande foule de sacrificateurs obéissaient à la foi. Étienne, plein de grâce et de puissance, faisait des prodiges et de grands miracles parmi le peuple. (Actes 6.7-8)

Hommes au cou raide, incirconcis de coeur et d’oreilles! vous vous opposez toujours au Saint Esprit. Ce que vos pères ont été, vous l’êtes aussi. Lequel des prophètes vos pères n’ont-ils pas persécuté? Ils ont tué ceux qui annonçaient d’avance la venue du Juste, que vous avez livré maintenant, et dont vous avez été les meurtriers, vous qui avez reçu la loi d’après des commandements d’anges, et qui ne l’avez point gardée!… En entendant ces paroles, ils étaient furieux dans leur coeur, et ils grinçaient des dents contre lui. (Actes 7.51-54)

Saul avait approuvé le meurtre d’Étienne. Il y eut, ce jour-là, une grande persécution contre l’Église de Jérusalem; et tous, excepté les apôtres, se dispersèrent dans les contrées de la Judée et de la Samarie. Des hommes pieux ensevelirent Étienne, et le pleurèrent à grand bruit. Saul, de son côté, ravageait l’Église; pénétrant dans les maisons, il en arrachait hommes et femmes, et les faisait jeter en prison. Ceux qui avaient été dispersés allaient de lieu en lieu, annonçant la bonne nouvelle de la parole. Philippe, étant descendu dans la ville de Samarie, y prêcha le Christ. Les foules tout entières étaient attentives à ce que disait Philippe, lorsqu’elles apprirent et virent les miracles qu’il faisait. Car des esprits impurs sortirent de plusieurs démoniaques, en poussant de grands cris, et beaucoup de paralytiques et de boiteux furent guéris. Et il y eut une grande joie dans cette ville. (Actes 8.1-8)

Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume de Dieu et du nom de Jésus Christ, hommes et femmes se firent baptiser. (Actes 8.12)

Mais le Seigneur lui dit: Va, car cet homme est un instrument que j’ai choisi, pour porter mon nom devant les nations, devant les rois, et devant les fils d’Israël; (Actes 9.15)

Et aussitôt il prêcha dans les synagogues que Jésus est le Fils de Dieu. (Actes 9.20)

Cependant Saul se fortifiait de plus en plus, et il confondait les Juifs qui habitaient Damas, démontrant que Jésus est le Christ. Au bout d’un certain temps, les Juifs se concertèrent pour le tuer, et leur complot parvint à la connaissance de Saul. On gardait les portes jour et nuit, afin de lui ôter la vie. (Actes 9.22-24)

Ni le mouvement de la laïcité en Occident, ni l’épée ou les armes de l’Islamisme dans les pays de l’Est n’ont aucune chance face l’Évangile. On pense que certains groupes ou religions qui sont si méchants et barbares ont l’avantage et on ne croit pas qu’à coup de Bonne Nouvelle et d’amour, on va les vaincre !

Contre toute attente, dans les vastes camps de réfugiés du nord de l’Irak, où les Yézidis, les chrétiens et les Kakais ont fui l’invasion effrayante de l’État islamique, des églises évangéliques kurdes et des écoles chrétiennes ont été implantées. On dit que la CIA n’a pas réussi à s’infiltrer dans le système et dans différents secteurs de la Corée du Nord, mais les églises de maison chinoises, elles, ont réussi.

Dans les pays aussi fermés que le Myanmar, le Yémen, Cuba, l’Iran, l’Afghanistan, l’Albanie et la Somalie, la persécution féroce des chrétiens n’a pas freiné le développement des églises souterraines.

Sylvain Forest, pasteur
15 mai 2019

Sylvain Forest

Pasteur de l’Église Baptiste de la Foi de Drummondville

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email