Croître en maturité, partie 3

« Il n’est pas question d’âge de caractère, de sexe ou autre et ne s’adresse pas à une élite, un peloton de tête! La maturité, c’est progresser ensemble vers un but commun. Il y a un grand encouragement à persévérer. Ce n’est pas se comparer et se critiquer, mais s’accompagner. Ceux qui sont plus matures prennent soin de ceux qui le sont moins. »

 

C’est une vocation : acte par lequel Dieu nous a prédestinés en vue d’une fonction précise, sur mesure.

[…] pour le perfectionnement des saints. Cela en vue de l’œuvre du service et de l’édification du corps du Christ, […] (Éphésiens 4.12)

De lui, le corps tout entier bien ordonné et cohérent, grâce à toutes les jointures qui le soutiennent fortement, tire son accroissement dans la mesure qui convient à chaque partie, et s’édifie lui-même dans l’amour. (Éphésiens 4.16)

Il n’est pas question d’âge de caractère, de sexe ou autre et ne s’adresse pas à une élite, un peloton de tête! La maturité, c’est progresser ensemble vers un but commun. Il y a un grand encouragement à persévérer. Ce n’est pas se comparer et se critiquer, mais s’accompagner. Ceux qui sont plus matures prennent soin de ceux qui le sont moins.

Or, à celui qui, par la puissance qui agit en nous, peut faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, […] (Éphésiens 3.20)

Ça ne doit pas en aucun temps être ou devenir un fardeau! Soyons encouragés par Dieu et sa fidélité dans ses promesses. C’est un beau défi gagné d’avance.

Paul met l’accent sur la grandeur de cette oeuvre de Dieu, de nous amener à une pleine maturité. Les termes semblent trop élevés, pourtant Dieu vise la perfection absolue et nous invite à y croire vraiment, puisque c’est son oeuvre.

[…] afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur ; que le Christ habite dans vos cœurs par la foi et que vous soyez enracinés et fondés dans l’amour, pour être capables de comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et de connaître l’amour du Christ qui surpasse (toute) connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu. Or, à celui qui, par la puissance qui agit en nous, peut faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui la gloire dans l’Église et en Christ-Jésus, dans toutes les générations, aux siècles des siècles. Amen. (Éphésiens 3.16-21)

Paul évoque la même pensée aux Corinthiens, en lien avec la maturité par rapport à l’unité et à l’action de Dieu. La maturité, c’est progresser ensemble vers un but commun.

Ainsi donc, il ne vous manque aucun don, dans l’attente où vous êtes de la révélation de notre Seigneur Jésus-Christ. Il vous affermira aussi jusqu’à la fin, (pour que vous soyez) irréprochables au jour de notre Seigneur Jésus-[Christ]. (1 Corinthiens 1.7-8)

Ce n’est pas fait pour nous comparer l’un et l’autre, mais pour progresser et pour atteindre cette maturité ensemble, pour donner la main au lieu de marcher seul : c’est l’esprit du corps (communautaire au lieu de individuel).

1 Corinthiens 12.22-27 fait ressortir l’importance de chacun dans le corps (ensemble), tirant sa croissance par les liens d’assistance de Christ, qui en est la tête :

Mais bien plutôt, les membres du corps qui paraissent être les plus faibles sont nécessaires ; et ceux que nous estimons être les moins honorables du corps, nous les entourons d’un plus grand honneur. Ainsi nos membres les moins décents sont traités avec le plus de décence, tandis que ceux qui sont décents n’en ont pas besoin. Dieu a disposé le corps de manière à donner plus d’honneur à ce qui en manquait, afin qu’il n’y ait pas de division dans le corps, mais que les membres aient également soin les uns des autres. Et si un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui ; si un membre est honoré, tous les membres se réjouissent avec lui. Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. (1 Corinthiens 12.22-27)

Le but est d’arriver à une pleine édification mutuelle.

À venir… la manière de développer la maturité spirituelle

La croissance suit naturellement la naissance dans la vie spirituelle, comme c’est le cas dans la vie physique. Bien que ça aille de soit, cependant, ça ne signifie pas que ce soit un automatisme. Dieu a fourni des moyens spécifiques pour conduire son peuple à la maturité spirituelle.

Sylvain Forest, pasteur
25 septembre 2019

 

Sylvain Forest

Pasteur de l’Église Baptiste de la Foi de Drummondville

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email