Méditation quotidienne — 1 Jean 3.11

Voici le message que vous avez entendu dès le commencement : Aimons-nous les uns les autres – 1 Jean 3.11

Jean poursuit sur les critères caractérisant les vrais chrétiens. Maintenant, c’est l’amour fraternel qui est mis de l’avant. Le contraste avec Caïn est évident (1 Jean 3.12). Celui-ci n’a pas du tout aimé son frère Abel. Au contraire, il l’a tué (Genèse 4.8).

Depuis le début de l’épître, Jean nous parle de Jésus-Christ. Notre Sauveur est venu sur la terre. Jean, de même que les autres disciples, l’ont entendu, l’ont vu de leurs yeux, l’ont contemplé, l’ont touché (1 Jean 1.1). Ils lui ont rendu témoignage (1 Jean 1.2). Et ils ont annoncé son message afin que leur communion soit aussi la nôtre (1 Jean 1.3).

Dans la suite de l’épître, nous sommes exhortés à marcher dans la lumière (1 Jean 1.7), dans la reconnaissance de notre péché (1 Jean 1.8-9), dans l’obéissance aux commandements (1 Jean 2.4), et à sa Parole, dans l’amour de Dieu (1 Jean 2.5).

Tout cela doit être vécu non pas en vase clos mais en famille, en communauté, en Église (1 Jean 2.10 ; 3.11). La vie chrétienne se vit dans la famille chrétienne. Nous ne pouvons prétendre avoir Dieu comme Père tout en rejetant ses propres enfants.

Celui qui n’aime pas son frère, sa sœur, doit sérieusement s’examiner sur l’authenticité de sa foi.

Celui qui n’aime pas son frère, sa sœur, travaille contre l’œuvre de Dieu chez l’autre.

À l’inverse, celui qui aime son frère, sa sœur, va agir en le bénissant, en cherchant son intérêt.

Père éternel, tu as répandu ton amour dans nos cœurs (Romains 5.5). Donne-nous de mettre en pratique cet amour à l’exemple parfait de Jésus-Christ.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email