Méditation quotidienne – Psaume 136

Je vous invite à faire la lecture du Psaume 136.

Ce psaume était récité au temple et la 2e partie de chaque verset est identique du début à la fin du psaume : « Car sa bienveillance dure à toujours ». Autrement dit, tous les actes de Dieu révèlent sa bienveillance.

Les 3 premiers versets présentent Dieu sous diverses désignations. Éternel, Yahvé en hébreu (Psaume 136.1) est le nom du Dieu en fonction de son alliance avec son peuple. L’Éternel est bon pour son peuple

Dieu (Psaume 136.2), Élohim en hébreu, met l’emphase sur la puissance créatrice de Dieu. Le fait que Dieu ait tout créé nous convainc de sa toute-puissance au-dessus de tous les faux dieux, les démons (1 Chroniques 16.26).

Seigneur (Psaume 136.3), Adonaï en hébreu, fait référence à la souveraineté absolue de Dieu. Dans le langage biblique, le superlatif est souvent rendu par la formulation « le … des … ». Ainsi, le Saint des saints, le Dieu des dieux, le Seigneur des seigneurs, le Cantique des cantiques, le Roi des rois, vanité des vanités. C’est celui qui se distingue parmi tous les autres. Le Seigneur Dieu se distingue de tout ce qu’on appelle seigneur. Il est le Seigneur des seigneurs.

Comme il est important de connaître notre Dieu et de le louer dans toutes les facettes qu’il nous a révélées.

Le reste du psaume rappelle les actes de Dieu en débutant par la création (Psaume 136.5-9). La doctrine de la création est malheureusement mise de côté dans certains cercles évangéliques en raison d’un malaise à confronter certaines affirmations de la communauté scientifique au texte biblique (Genèse 1 et 2).

Malheureusement, le fait de mettre cette doctrine, cet acte de Dieu sous le boisseau appauvrit substantiellement notre louange et affecte plus qu’on ne le pense le message de l’évangile.

Le psalmiste nous parle ensuite de la succession de jugements de Dieu contre ses ennemis (Psaume 136.10, 15, 17-20, 24) en alternance avec les bénédictions de Dieu en faveur de son peuple (Psaume 136.11-14, 16, 21-24).

Bien que le Seigneur ait réservé ses actes de rédemption au peuple juif sous l’ancienne alliance, le psalmiste ouvre le rideau sur l’ouverture du salut à toutes les nations (Psaume 136.25).

Pour toutes ses raisons, nous sommes exhortés à louer le Seigneur (Psaume 136.26). Encore une fois, notre louange nécessite que nous méditions sur la personne et les actes de Dieu : sa création, ses jugements, sa rédemption.

Père éternel, donne-nous de toujours voir ta miséricorde dans tous tes actes. Tes compassions, tes bontés, ton amour durent à toujours. Nos cœurs célèbrent tes bontés.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email