Méditation quotidienne – 1 Jean 2.18-19

Jeunes enfants, c’est l’heure dernière ; comme vous avez entendu qu’un antichrist venait, voici qu’il y a maintenant plusieurs antichrists : par là nous reconnaissons que c’est l’heure dernière. – 1 Jean 2.18-19

Les auteurs du Nouveau Testament considèrent la venue du Christ comme l’inauguration de l’ère nouvelle, de la nouvelle création. Cet événement détermine la fin des choses anciennes.

L’expression « les derniers jours » (Actes 2.17 ; 2 Timothée 3.1 ; Hébreux 1.2 ; 2 Pierre 3.3 ; cf. 1 Pierre 1.20) se réfère soit à la période entre la venue du Christ et son retour, soit entre la venue du Christ et l’an 70, date de la destruction du temple (cf. Matthieu 24.2 ; 1 Corinthiens 10.11). Dans ce dernier cas, ce serait les derniers jours de l’ancien âge.

Quoi qu’il en soit, Jean affirme à ses premiers lecteurs que c’est l’heure dernière. Plusieurs interprétations sont proposées pour expliquer cette expression. Il est cependant clair qu’elle ne couvre pas la courte période qui précédera le retour du Christ puisque Jean affirme que la présence d’antichrists à l’époque apostolique démontre que c’était la dernière heure.

Sachant que antichrist signifie « contre le Christ » ou « à la place du Christ », ces versets sont encore d’actualité pour nous. Nous sommes dans un monde qui s’oppose à Jésus-Christ et qui propose toutes sortes de substituts au royaume de Jésus-Christ.

Père éternel. Donne-nous le discernement dans ce monde qui s’oppose de plus en plus à toi. Donne-nous de ne rien laisser s’installer entre toi et nous.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email