Méditation quotidienne – 1 Jean 1.6-7

Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons et nous ne pratiquons pas la vérité. Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. 1 Jean 1.6-7

Immédiatement après le prologue, Jean débusque la fausseté que la communion avec Dieu peut très bien cohabiter avec une vie de péché. La pensée gnostique affirmait à tort que le corps pouvait très bien pécher, sans que ça n’affecte l’esprit.

Si nous maintenons le péché dans nos vies, si nous le pratiquons sans lutter, si nous nous complaisons dans l’immoralité, nous ne pouvons pas dire que nous sommes en communion avec Dieu.

Le péché constitue la séparation entre Dieu et l’homme (Ésaïe 59.2). Il est impossible de tenir au péché sans être séparé de Dieu. Jean appelle mensonge cette prétention.

Le chrétien, non pas celui qui prétend l’être mais celui qui l’est vraiment, marche dans la lumière. Dieu est lumière, et marcher avec Dieu doit signifier marcher dans la lumière, c’est-à-dire dans la vérité révélée (la Bible), dans l’amour, dans les moyens de grâce, dans tout ce qui définit la vie chrétienne. Cela produit deux résultats.

Premièrement, nous sommes en communion les uns avec les autres. Si quelqu’un n’est pas en communion avec Dieu, il ne peut être en communion avec les chrétiens. Les deux vont ensemble. La communion avec Dieu implique la communion avec les frères et sœurs. L’absence de communion avec Dieu implique l’absence de communion avec les chrétiens.

Deuxièmement, cette communion avec Dieu et avec les chrétiens nous place au bénéfice de la purification concrète de nos péchés.

C’est vrai que nous avons été purifiés à notre conversion (Actes 15.9), mais nous avons besoin dans le quotidien d’être purifiés des souillures de ce monde. C’est le sens du lavement des pieds (Jean 13.8-10). Le bain initial n’a pas à être répété, mais les pieds doivent être lavés continuellement.

Nous ne devons pas voir la purification initiale comme suffisante. Nous devons constamment prendre les moyens que Dieu nous donne pour nous purifier. La Parole (Jean 17.17), la prière (Philippiens 4.6-7) et la vie d’Église (Jean 13.10 et 14-15).

La purification par le sang de Jésus-Christ demeure pendant toute la vie du chrétien.

Seigneur Dieu, donne-nous de prendre au sérieux tout ce que tu dis sur le péché. Fais-nous réaliser notre besoin profond d’être constamment purifiés par ton sang.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email