Méditation quotidienne – Psaume 148

Je vous invite à faire la lecture du Psaume 148.

Ce psaume invite toute la création à louer l’Éternel. Non seulement les humains (Psaume 148.11-14) mais tout ce que Dieu a créé : les anges (Psaume 148.2), les corps célestes et les cieux (Psaume 148.3-6), les animaux marins (Psaume 148.7), les phénomènes météorologiques (Psaume 148.8), les reliefs géographiques et les arbres (Psaume 148.9), les animaux terrestres et les oiseaux (Psaume 148.10).

Comment des créatures sans âme peuvent-elles louer le Seigneur ? Tout simplement en remplissant le rôle que Dieu a confié à chacune. La création est infiniment plus complexe qu’une horloge. Tout est réglé et fonctionne avec précision (Job 38.5-13).

Comment pouvons-nous louer l’Éternel ? C’est aussi en vivant selon ce que Dieu a fixé. C’est-à-dire en le reflétant puisque nous sommes créés à l’image de Dieu et que cette image a été restaurée en Jésus-Christ (Colossiens 3.10).

Tous les hommes doivent louer le Seigneur (Psaume 148.11-12), c’est-à-dire vivre pour lui et le refléter. La culture, l’éducation, le rang social ou toute autre distinction n’est pas un obstacle pour cette vocation.

Tous ceux qui se repentent et se convertissent à Jésus-Christ entrent dans cette vie de louange, d’adoration, de service, de consécration au Seigneur.

Nous formons un peuple, et un peuple nombreux (Psaume 148.13-14). Nous sommes un peuple dont la louange est dans le cœur et sur les lèvres parce que le nom de l’Éternel est digne de nos louanges (Psaume 148.13), parce qu’il est le Seigneur sur toute la création.

De plus, il est le Berger de son peuple (Psaume 148.14). Chaque brebis était dans la misère et il les relève toutes en son temps.

Méditons sur ces vérités, frères et sœurs, et prenons un temps à chaque jour pour louer le Seigneur.

Notre Dieu, nous confessons que nos pensées sont souvent préoccupées par des choses de ce monde, ce qui diminue autant notre désir de te louer. Fais-nous découvrir et redécouvrir encore combien ton salut est grand et combien tu es digne de louange, et que nos cœurs débordent tellement que nos lèvres ne puissent qu’honorer ton nom.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email