Méditation quotidienne – Psaume 119.97-104

Je vous invite à faire la lecture du Psaume 119.97-104.

Dans cette section, le psalmiste expose les bienfaits de la méditation des Écritures dans sa vie. Son cœur est animé d’un amour pour la loi de Dieu (Psaume 119.97). Il la considère comme des plus précieuses.

Celui qui se laisse diriger par la Parole de Dieu acquiert une sagesse bien supérieure aux non croyants (Psaume 119.98), est plus avisé que ses maîtres (Psaume 119.99), c’est-à-dire tous les spécialistes. Et la connaissance qui en résulte vaut mieux que l’expérience des non croyants les plus âgés (Psaume 119.100).

Ces affirmations ne sortent pourtant pas d’un cœur orgueilleux. Celui qui s’expose à la lumière a le droit de dire qu’il est éclairé sans que ce soit prétentieux. Ce sont plutôt ceux qui parlent sans être éclairés qui font preuve d’orgueil.

Les chrétiens doivent savoir que l’impact de la Parole de Dieu dans leur vie les rend plus intelligents que les non croyants. Nous avons une direction sage, un sens à nos vies, des repères pour toutes les sphères de la vie.

Frères et sœurs. Nous ne devrions jamais penser que la pensée du monde peut rivaliser avec les Écritures, que ce soit en matière de science, de moralité ou quoi que ce soit d’autre.

Le fait de vivre selon la Parole du Seigneur nous garde loin du péché (Psaume 119.101). Plus nous l’aimons, plus nous la méditons, plus nous la découvrons et plus le péché nous est en abomination. Quel puissant moyen de grâce que la Parole de Dieu.

Nombre de chrétiens luttent contre le péché en se limitant à chercher à ne pas tomber. Mais cette lutte est vouée à l’échec. La lutte contre le péché doit se faire surtout en faisant le bien. En me concentrant sur le bien à faire, je ne ferai pas le mal (Galates 5.16). Nous devons fuir les occasions de chute et prendre tous les moyens pour ne pas tomber, mais ce n’est qu’en marchant par l’Esprit que nous n’accomplirons pas les œuvres de la chair.

Notre exposition à la Parole de Dieu demeurerait stérile sans l’œuvre du St-Esprit. Sans l’instruction de Dieu (Psaume 119.102), l’homme demeure dans son péché.

L’Esprit de Dieu œuvre dans cette exposition de la Parole de Dieu chez ses enfants. C’est lui qui applique à nos intelligences ce que Dieu dit (Luc 24.32 ; Éphésiens 6.17 ; Hébreux 4.12). Ce n’est jamais le chrétien qui, par sa propre intelligence, acquiert par lui-même l’instruction biblique.

L’œuvre de l’Esprit par la Parole nous fait découvrir celle-ci dans tous ses délices (Psaume 119.103) et la pensée du monde comme répugnante (Psaume 119.104).

Frères et sœurs. Considérons que, par les Écritures, nous avons la pensée de Christ (1 Corinthiens 2.16). Celle-ci est infiniment au-dessus de toute pensée humaine (Ésaïe 55.8-9).

L’exposition aux Écritures, dans l’humilité et la posture du disciple, est ce qui nous transformera, renouvellera notre intelligence sous l’action du St-Esprit.

Oh, Seigneur ! Donne-nous de comprendre combien tes pensées sont infiniment supérieures à tout ce qui est véhiculé dans ce monde perdu. Merci de nous faire connaître ta sagesse par ta Parole.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email