Méditation quotidienne – Psaumes 119.1-8

Je vous invite à faire la lecture du psaume 119.1-8.

Heureux ceux qui sont intègres dans leur voie, Qui marchent selon la loi de l’Éternel! Heureux ceux qui gardent ses préceptes, Qui le cherchent de tout leur cœur, Qui ne commettent point d’iniquité, Et qui marchent dans ses voies! Tu as prescrit tes ordonnances, Pour qu’on les observe avec soin. Puissent mes actions être bien réglées, Afin que je garde tes statuts! Alors je ne rougirai point, A la vue de tous tes commandements. Je te louerai dans la droiture de mon cœur, En apprenant les lois de ta justice. Je veux garder tes statuts: Ne m’abandonne pas entièrement!

Ce psaume, le plus long chapitre de toute la Bible (176 versets), fera l’objet de plusieurs méditations. Le thème principal est la Parole de Dieu soulignée sous divers noms : loi de l’Éternel, ses préceptes, ses voies, ses statuts, ses prescriptions, ses commandements, ses ordonnances, sa parole, sa promesse, ses jugements. Tous ces termes visent à cerner une seule réalité : notre référence pour vivre la vie chrétienne.

Le psaume ouvre sur 2 béatitudes (rappel du psaume 1). Être en Jésus-Christ ne consiste pas seulement à connaître sa Parole, quoi que cette connaissance soit primordiale. Il faut aussi marcher dans les voies de Dieu de manière intègre, c’est-à-dire dans une consécration entière (Psaume 119.1-3).

Le psalmiste nous informe que si Dieu a révélé sa loi, c’est pour que nous l’observions (Psaume 119.4). Le désir du chrétien doit donc être sa fidélité à Dieu.

Ce psaume nous enseigne que la vie conforme à la Parole de Dieu est le fondement du bonheur (Psaume 119.1-2). Toute recherche du bonheur en dehors des voies de Dieu est vouée à l’échec et aux illusions.

L’obéissance est vue par l’homme pécheur comme anti-bonheur, anti-liberté. Or, c’est tout le contraire. Les Écritures n’ont aucune retenue à associer le bonheur à l’obéissance à la Parole de Dieu.

Cette obéissance nécessite l’effort de chercher de tout son cœur (Psaume 119.2), c’est-à-dire que le chrétien doit chercher à plaire au Seigneur (Semeur), chercher à comprendre sa Parole et à l’appliquer, l’intégrer à sa vie. Cette recherche implique inévitablement le rejet de tout péché et de tout compromis.

Cette vie du croyant est ce qui lui donne de briller dans ce monde perdu (1 Pierre 2.12). Nous ne devons pas propager l’évangile uniquement par les mots de l’évangile mais aussi par la transformation et la vie de l’évangile.

La vocation du chrétien ne consiste pas à avoir des plages horaires de sainteté mais une vie de sainteté constante. Célébrer le Seigneur n’est possible que dans cette consécration à Dieu (Psaume 119.7) et nous devons compter sur le Seigneur pour cela (Psaume 119.8).

Père éternel, ton Fils a prié pour notre sanctification par ta Parole (Jean 17.17). Fais en nous ton œuvre de purification, de sanctification, de consécration. Donne-nous d’haïr le péché et d’aimer ta loi afin que nous t’honorions non seulement des lèvres mais d’abord de tout notre cœur.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email