Responsabilité et élection

Share on facebook
Share on twitter
Share on google
Share on email

« Être inexcusables, c’est être sans défense, sans plaidoyer. Pourquoi sont-ils inexcusables? Paul poursuit : “ayant connu Dieu, ils ne l’ont [point] glorifié”. Paul n’entrevoit pas du tout la possibilité qu’il y ait des athées. Son affirmation est claire : ils ont connu Dieu et ils l’ont connu suffisamment pour le glorifier, mais ils ne l’ont pas glorifié, ce qui nous dit que le jugement de Dieu, même pour ceux qui n’ont jamais entendu l’évangile, est juste, parfaitement juste. Ce que nous venons de voir est appelé la révélation générale : c’est la révélation que Dieu donne de lui-même à travers la création, incluant les éléments constitutifs de l’homme. Certains théologiens expliquent le fait qu’elle soit générale, parce qu’elle révèle des généralités sur Dieu. Pour d’autres, ils comprennent plutôt que c’est qu’elle est accessible à tous les hommes en général. Ce n’est pas tellement important, parce que les deux définitions sont vraies. »

 

Introduction

La semaine passée, nous avons regardé la question de la responsabilité de l’homme face au péché et nous avions vu qu’en raison de ce que Dieu a placé, l’homme est responsable de son péché. Il ne peut blâmer Adam. Lorsque l’homme pèche, ce n’est pas Adam qui pèche à sa place.

L’homme ne peut plaider le fait qu’il n’a pas entendu l’évangile. La raison est que le Seigneur a placé plusieurs éléments créationnels afin de responsabiliser l’homme. Extérieurement, la création révèle Dieu. Nous avions vu cela avec le psaume 19, les 7 premiers versets (Psaumes 19.1-7). Nous avions vu que Dieu manifeste sa bonté à tous les hommes en leur donnant les ressources nécessaires à leur subsistance. L’homme est aussi responsabilisé en raison de réalités que Dieu a placées en lui. L’œuvre de la loi de Dieu est écrite dans l’homme : sa conscience en rend témoignage. Avec Ecclésiaste 3.11, nous avions vu que Dieu a placé dans l’homme la notion de l’éternité. Bref, l’homme est totalement responsable de son péché et c’est pourquoi Paul dit :

Ils sont donc inexcusables, puisque, ayant connu Dieu, ils ne l’ont pas glorifié comme Dieu et ne lui ont pas rendu grâces; mais ils se sont égarés dans de vains raisonnements, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. (Romains 1.21)

Ils sont inexcusables. Le mot grec est un terme juridique. Ils sont sans défense. Quand un juge entend les accusations contre un inculpé, il se tourne vers lui pour lui demander : « Qu’avez-vous à déclarer pour votre défense? » Être inexcusables, c’est être sans défense, sans plaidoyer. Pourquoi sont-ils inexcusables? Paul poursuit : « ayant connu Dieu, ils ne l’ont [point] glorifié ». Paul n’entrevoit pas du tout la possibilité qu’il y ait des athées. Son affirmation est claire : ils ont connu Dieu et ils l’ont connu suffisamment pour le glorifier, mais ils ne l’ont pas glorifié, ce qui nous dit que le jugement de Dieu, même pour ceux qui n’ont jamais entendu l’évangile, est juste, parfaitement juste.

Ce que nous venons de voir est appelé la révélation générale : c’est la révélation que Dieu donne de lui-même à travers la création, incluant les éléments constitutifs de l’homme. Certains théologiens expliquent le fait qu’elle soit générale, parce qu’elle révèle des généralités sur Dieu. Pour d’autres, ils comprennent plutôt que c’est qu’elle est accessible à tous les hommes en général. Ce n’est pas tellement important, parce que les deux définitions sont vraies.

Tous les hommes connaissent Dieu, comme nous l’avons vu, mais il y a des éléments qui ont besoin de la révélation particulière, ou spécifique, c’est-à-dire les Écritures, pour être appris et compris, en particulier, la question du salut et ce qui en découle.

Daniel Durand, pasteur
9 août 2017

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email