Méditation quotidienne – Romains 1.7

Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus-Christ ! (Romains 1.7)

La période que nous vivons a certains bons côtés, malgré toutes les souffrances qui en découlent.

Nous constatons avec plus de force que ce monde n’offre aucune paix. Au Québec, alors que l’économie battait son plein, nous sommes frappés comme tout le reste de la planète  par l’inattendu qui menace et paralyse tout sur son passage de façon tellement surprenante.

Le chrétien peut cependant s’accrocher fermement à ce que Dieu dit : grâce et paix.

La paix de Dieu n’est possible que lorsque Dieu nous a fait grâce. La grâce précède la paix et la paix découle de la grâce. Cette grâce est d’avoir reçu la vie éternelle alors que nous méritions l’infernale mort éternelle. Tous les chrétiens ont ce privilège, mais seulement les chrétiens ont ce privilège. Cette vie éternelle débute dès la conversion.

La paix de Dieu n’est pas comme le monde offre. Le monde ne peut donner la vraie paix : ce sont des simulacres. La vraie paix n’est possible qu’en Jésus-Christ.

La paix de Dieu comporte certains éléments. La paix de Dieu est d’abord le fait d’avoir été réconciliés avec Dieu (Colossiens 1.20). Avant de lui appartenir, nous étions ses ennemis (Romains 5.20). Maintenant, nous sommes réconciliés, appelés amis de Dieu. Nous avons la paix avec Dieu. Nous avons accès au trône de la grâce. Quel privilège, frères et sœurs, et gardons-nous de le mépriser!

La paix exige aussi la défaite de nos ennemis. Le Christ a détruit les œuvres du diable (1 Jean 3.8). Si notre ennemi avait encore son pouvoir sur nous, nous ne pourrions goûter à la paix de Dieu. Un royaume dont les ennemis menacent ne connaît pas la paix, mais grâce au Seigneur Jésus, nous avons cette paix. Notre ennemi rôde toujours, il agit toujours, mais il n’a plus ce pouvoir de nous accuser (Apocalypse 12.10).

Frères et sœurs, en ces temps troubles, nous avons un oasis, un havre de paix : c’est le Seigneur lui-même. Il est le Prince de la paix (Ésaïe 9.5).

Approchons-nous de lui et goûtons à sa paix. Amenons nos âmes fragiles au Prince de la paix.

Prière : Seigneur, merci pour Jésus-Christ, qui nous procure cette paix parfaite et éternelle. Pour l’éternité, tes enfants te rendront grâce pour ce si grand salut. Pour l’éternité, nous nous prosternerons devant l’Agneau de qui coulent la grâce et la paix. Je te prie pour tous mes frères et sœurs, que chacun puisse comprendre cette paix éternelle et la goûter.

  1. Prions pour notre persévérance dans les choses que Dieu nous demande. Nous pouvons avancer en paix dans l’obéissance.
  2. Prions pour nos proches qui ne goûtent pas la paix du Seigneur, que Dieu se fasse connaître à eux de façon particulière.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email