Méditation quotidienne – Psaumes 83

Je vous invite à faire la lecture du psaume 83. Veuillez noter que la numérotation des versets de ce psaume diffère d’une version à l’autre.

Cantique. Psaume d’Asaph. O Dieu, ne reste pas dans le silence! Ne te tais pas, et ne te repose pas, ô Dieu! Car voici, tes ennemis s’agitent, Ceux qui te haïssent lèvent la tête. Ils forment contre ton peuple des projets pleins de ruse, Et ils délibèrent contre ceux que tu protèges. Venez, disent-ils, exterminons-les du milieu des nations, Et qu’on ne se souvienne plus du nom d’Israël! Ils se concertent tous d’un même coeur, Ils font une alliance contre toi; Les tentes d’Édom et les Ismaélites, Moab et les Hagaréniens, Guebal, Ammon, Amalek, Les Philistins avec les habitants de Tyr; L’Assyrie aussi se joint à eux, Elle prête son bras aux enfants de Lot. Pause. Traite-les comme Madian, Comme Sisera, comme Jabin au torrent de Kison! Ils ont été détruits à En Dor, Ils sont devenus du fumier pour la terre. Traite leurs chefs comme Oreb et Zeeb, Et tous leurs princes comme Zébach et Tsalmunna! Car ils disent: Emparons-nous Des demeures de Dieu! Mon Dieu! rends-les semblables au tourbillon, Au chaume qu’emporte le vent, Au feu qui brûle la forêt, A la flamme qui embrase les montagnes! Poursuis-les ainsi de ta tempête, Et fais-les trembler par ton ouragan! Couvre leur face d’ignominie, Afin qu’ils cherchent ton nom, ô Éternel! Qu’ils soient confus et épouvantés pour toujours, Qu’ils soient honteux et qu’ils périssent! Qu’ils sachent que toi seul, dont le nom est l’Éternel, Tu es le Très Haut sur toute la terre!

Ce psaume, le dernier d’Asaph, soulève la question à savoir pourquoi Dieu laisse les méchants agir, ces ennemis du peuple de Dieu qui menacent (Psaumes 83.3-9).

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette animosité constante entre le peuple de Dieu et les non croyants.

Dès la chute (Genèse 3.15), le Seigneur a averti que lui-même allait mettre l’inimitié, l’hostilité entre la descendance du serpent, c’est-à-dire les non croyants (Matthieu 3.7 ; 12.34 ; 23.33 ; Jean 8.44 ; 1 Jean 3.8) et la descendance de la femme, c’est-à-dire les croyants de tous les temps. À moins d’une œuvre de Dieu, cette hostilité est immuable puisque c’est Dieu qui l’a mise.

Une autre raison qui explique que le Seigneur laisse les méchants agir, c’est que Dieu se glorifie même dans la méchanceté de ses ennemis (Romains 9.22). En effet, la patience de Dieu, sa colère et sa puissance se révèlent particulièrement dans ces circonstances.

De plus, le Seigneur veut que la méchanceté de ses ennemis soit manifeste, c’est-à-dire qu’il veut que leur endurcissement soit démontré dans le temps. Pensez au pharaon. Si le Seigneur avait jugé l’Égypte après la 1ère plaie, l’endurcissement du pharaon n’aurait pas été mis en évidence autant. Mais en laissant le pharaon s’endurcir de plus en plus, en dépit des plaies, son endurcissement est manifeste encore plus.

Ajoutons que la patience de Seigneur vise aussi à sauver des gens (Romains 2.4). Si le Seigneur n’avait pas été patient envers moi avant ma conversion, je n’aurais jamais pu venir à lui. Et pour l’éternité je lui serai reconnaissant.

Une autre raison est que le Seigneur veut que son peuple apprenne à attendre après lui. La foi est aussi ce qui résiste au temps. Autrement dit, la foi ne peut cohabiter avec l’impatience. Dans notre psaume, le peuple a dû crier au Seigneur (Psaumes 83.10-19) pour que sa vengeance s’exerce.

Un dernier point, c’est que le psalmiste s’appuie sur les délivrances que Dieu avait opérées dans le passé (Psaumes 83.10-12) pour nourrir son espérance que Dieu va encore délivrer.

Frères et sœurs. Quel bel exemple pour nous de se rappeler ce que Dieu a fait pour nous dans le passé pour nourrir notre espérance en ce Dieu qui ne change pas.

Seigneur Dieu, merci d’avoir écrasé le diable et détruit ses œuvres à la croix (1 Jean 3.8). Donne-nous de toujours nourrir notre espérance des bénédictions qui découlent de la croix.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email