Méditation quotidienne – Psaumes 8

*Veuillez noter que dans plusieurs psaumes, d’une version à l’autre la numérotation des versets peut différer.

Je vous invite à faire la lecture du psaume 8 :

Au chef de chœur. Sur la guittith. Psaume de David. Éternel, notre Seigneur ! Que ton nom est magnifique sur toute la terre ! Toi qui établis ta majesté au-dessus des cieux. Par la bouche des enfants et des nourrissons Tu as fondé ta force à cause de tes adversaires, Pour imposer silence à l’ennemi et au vindicatif. Quand je regarde tes cieux, ouvrage de tes mains, La lune et les étoiles que tu as établies : Qu’est-ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui ? Et le fils de l’homme, pour que tu prennes garde à lui ? Tu l’as fait de peu inférieur à Dieu, Et tu l’as couronné de gloire et de splendeur. Tu lui as donné la domination sur les œuvres de tes mains, Tu as tout mis sous ses pieds, Les brebis comme les bœufs tous ensemble, Et même les bêtes des champs, Les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, Tout ce qui parcourt les courants marins. Éternel, notre Seigneur ! Que ton nom est magnifique sur toute la terre ! (Psaume 8.1-10)

Dans ce psaume, David nous amène dans un autre registre, plus serein, où les luttent sont absentes. Le développement nous conduit de la création à la nouvelle création, ce qui fait que les petits enfants louent Dieu alors que les rebelles s’endurcissent (Psaume 8.3).

Le psaume est adamique. Le psalmiste regarde le statut que Dieu a conféré à l’homme à la création. Le langage est l’écho de Genèse 1 et 2 (Psaume 8.4-9). Adam et Ève ont reçu les plus grands honneurs (Genèse 1.26-28). Ils ont été créés à l’image de Dieu, qui leur a confié la domination sur toute la terre et les a placés dans l’abondance.

Nous savons ce qui est arrivé : l’homme a péché, a placé la création dans un désordre horrible que seule la rédemption ramènera.

Bonne nouvelle : le psaume est aussi christologique. Jésus accomplit ce qui est annoncé dans ce psaume (Matthieu 21.15ss; Hébreux 2.5ss). L’auteur de l’épître aux Hébreux cite ce psaume adamique pour nous dire que c’est Jésus qui l’accomplit.

Alors que, dans les psaumes précédents, David nous partageait sa situation personnelle, dans ce psaume, David pose le regard sur l’ensemble de l’histoire. Celle-ci débute à la création et culmine dans la nouvelle création. Jésus-Christ rétablit toute chose, Jésus-Christ récapitule (éty. : redonne une tête. C’est une tête d’alliance).

Jésus-Christ, le dernier Adam, reprend le mandat là où le premier Adam a échoué.

Je vous propose de voir quelques vérités qui se dégagent du développement d’Adam à Jésus-Christ.

Jésus a accompli le mandat là où Adam a échoué. Jésus accomplit l’alliance adamique. Il redonne à l’humanité, cette fois celle qu’il a rachetée, un chef, une tête d’alliance. Merci Seigneur de ne pas avoir abandonné ta création. Tu la rachètes.

En accomplissant non seulement la rédemption de ceux qu’il sauve, mais aussi la rédemption de toute la création (Romains 8.21), le Christ ouvre les nouveaux cieux et la nouvelle terre.

Ce projet connaîtra son apogée à la résurrection des corps où les réprouvés iront en enfer et nous, tous les élus de Dieu, entrerons dans le bonheur ineffable pour l’éternité.

Prière : Seigneur Dieu, je veux te louer avec tous mes frères et sœurs, pour ton plan parfait accompli par ton Fils Jésus-Christ. Merci, parce qu’un jour, nous serons dans cet état ultime où il n’y aura plus ni larmes, ni mort, ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses auront disparu (Apocalypse 21.4).

Donne-nous de nourrir notre espérance de tes glorieuses promesses. Donne-nous de vivre le moment présent en fonction de ce splendide horizon que seuls les yeux de la foi peuvent contempler.

  1. Prions le Seigneur qu’il nous garde, nous et tous nos frères et sœurs, dans ces temps difficiles, que jamais nous ne perdions la perspective biblique du Dieu qui règne sur toute la création et la conduit vers sa finalité.
  2. Demandons au Seigneur de nous donner de mieux connaître la personne et l’œuvre du Fils afin de mieux l’adorer, lui, le dernier Adam, le premier-né d’entre les morts, le chef de l’Église et la tête de toute la création.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email