Méditation quotidienne – Psaumes 78.56-72

Je vous invite à faire la lecture du psaume 78.56-72 :

Mais ils tentèrent le Dieu Très-Haut, Se révoltèrent contre lui Et ne prirent pas garde à ses préceptes. Ils s’éloignèrent et furent des traîtres, comme leurs pères, Ils dévièrent comme un arc faussé. Ils l’irritèrent par leurs hauts lieux Et ils excitèrent sa jalousie par leurs statues. Dieu entendit et fut en courroux ; Il eut un grand mépris pour Israël. Il délaissa la demeure de Silo, La tente où il demeurait parmi les humains ; Il livra sa puissance à la captivité Et sa splendeur entre les mains de l’adversaire. Il livra son peuple à l’épée Et fut en courroux contre son héritage. Le feu dévora ses jeunes hommes, Et ses vierges ne reçurent pas de louanges ; Ses sacrificateurs tombèrent par l’épée, Et ses veuves ne pleurèrent pas. Le Seigneur s’éveilla comme celui qui a dormi, Comme un héros rendu triomphant par le vin. Il frappa ses adversaires par-derrière, Il les couvrit d’un déshonneur éternel. Cependant il eut du mépris pour la tente de Joseph, Il n’a pas fait de la tribu d’Éphraïm son élue. Il a élu la tribu de Juda, La montagne de Sion qu’il aimait. Il a bâti son sanctuaire comme les lieux élevés, Comme la terre qu’il a fondée pour toujours. Il a élu David, son serviteur ; Il l’a tiré des bergeries ; Il l’a pris derrière les (brebis) qui allaitent, Pour lui faire paître Jacob, son peuple, Et Israël, son héritage. Et David les a fait paître avec un cœur intègre Et les a conduits avec des mains habiles. (Psaumes 78.56-72)

La première leçon de ces versets est de bien prendre garde de ne pas imiter nos parents, nos ancêtres, lorsque ceux-ci ont désobéi au Seigneur (Psaumes 78.56-57). Honorer ses parents ne signifie pas les approuver ni les imiter en toute chose.

La question se pose à savoir comment honorer ses parents lorsque ceux-ci ont tellement mal agi envers nous. Malheureusement, c’est trop courant.

Honorer ses parents consiste à les respecter, c’est-à-dire reconnaître qu’ils ont été placés dans nos vies pour nous éduquer et que nous devons apprécier ce qu’ils ont fait de bien. L’obéissance est donc rattachée au respect (Éphésiens 6.1-2) à moins qu’ils exigent que nous désobéissions au Seigneur.

Honorer ses parents consiste aussi à ne pas les… déshonorer. C’est évident, mais ça nous aide à comprendre un autre aspect : celui qui choisit la débauche, le vice ou le crime déshonore ses parents.

Honorer ses parents consiste également à s’assurer qu’ils ne manquent de rien dans leur vieillesse (Matthieu 15.4-9).

Pour ceux qui ont la bénédiction d’avoir des parents chrétiens, l’honneur est de les suivre dans la foi et l’obéissance au Seigneur.

Comme mentionné plus haut, honorer ses parents ne signifie pas les approuver dans leur péché ni les imiter.

Le peuple juif, lorsqu’entré en Terre promise, a été plus rebelle que lorsqu’au désert. Ils sont tombés dans l’idolâtrie et le rejet massif de la loi de Dieu (Psaumes 78.58). « L’ingratitude et la rébellion conduisent à l’apostasie » (James Montgomery Boice).

Le rejet de Dieu fut alors définitif pour cette tribu d’Éphraïm (Psaumes 78.59). La déportation sans retour suivit pour les 10 tribus du Nord (Psaumes 78.60-67), mais Juda, la tribu messianique, fut préservée (Psaumes 78.68) avec la tribu de Benjamin. David fut roi comme préfiguration de son fils, c’est-à-dire Jésus-Christ, le fils de David, le Fils de Dieu, le Roi des rois, le Roi éternel de gloire.

Ô bon Père céleste, donne-nous d’être de bons parents, transmettant la foi par notre exemple autant que par nos enseignements, que nos jeunes viennent à te connaître et puissent honorer leurs parents en toute chose.

Fais que nous prenions au sérieux les avertissements que l’histoire d’Israël nous fournit. Sois loué pour ta patience dans ma vie, non pas une patience laxiste, mais une patience persévérante à poursuivre ton œuvre en moi malgré mes résistances.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email