Méditation quotidienne – Psaumes 7

*Veuillez noter que dans plusieurs psaumes, d’une version à l’autre la numérotation des versets peut différer.

Je vous invite à faire la lecture du psaume 7 :

Complainte de David chantée à l’Éternel, au sujet de Kouch, Benjaminite. Éternel, mon Dieu ! Je cherche en toi mon refuge ; Sauve-moi de tous mes persécuteurs, et délivre-moi, De peur qu’il ne me déchire comme un lion Qui emporte sans que personne délivre. Éternel, mon Dieu ! si j’ai fait cela, S’il y a de la fraude dans mes mains, Si j’ai rendu le mal à celui qui vivait en paix avec moi, Si j’ai dépouillé, sans raison, mon adversaire, Que l’ennemi poursuive et atteigne mon âme, Qu’il foule à terre ma vie, Et qu’il couche ma gloire dans la poussière ! Pause. Lève-toi, Éternel ! dans ta colère, Lève-toi contre le courroux de mes adversaires, Réveille-toi pour moi, toi qui as établi le droit ! Que la communauté des peuples t’environne ! Reviens bien haut au-dessus d’elle ! L’Éternel juge les peuples : Établis mon droit, ô Éternel ! Selon ma justice et selon mon intégrité ! Mets un terme au mal (que commettent) les méchants, Et affermis le juste, Toi qui sondes les cœurs et les reins, Dieu juste ! Mon bouclier est auprès de Dieu, Qui sauve ceux dont le cœur est droit. Dieu est un juste juge, Un Dieu qui peut s’irriter chaque jour. S’il ne revient pas (à lui, le méchant) aiguise son épée, Il bande son arc et l’apprête. Mais c’est pour lui qu’il prépare des armes meurtrières, Qu’il rend ses flèches brûlantes. Voici qu’il est en travail pour l’injustice, Il conçoit l’iniquité, il enfante la fausseté, Il ouvre une fosse, il la creuse Et il tombe dans le trou qu’il a fait. Son iniquité retombe sur sa tête, Et sa violence redescend sur son front. Je célébrerai l’Éternel à cause de sa justice, Je psalmodierai (en l’honneur) du nom de l’Éternel, le Très-Haut. (Psaume 7.1-18)

Dans les psaumes précédents, nous voyons David demander au Seigneur de lui faire justice face à ses ennemis. Cette requête se poursuit aux versets 2 et 3, mais ici, David ouvre la possibilité que ses adversaires aient des reproches fondées contre lui (Psaume 7.4-5).

David voit deux niveaux de justice. Il y a la justice de Dieu qui, en Jésus-Christ, justifie le pécheur repentant; mais ici, David voit une justice inter-humaine, c’est-à-dire que le croyant qui se comporte mal envers les autres doit s’attendre à des suites. Le salut ne dégage pas le chrétien des conséquences de ses actes.

De plus, David émet la possibilité d’être fautif sans le savoir, ce que nous montrent les quatre « si ». Quel bel exemple pour nous! David s’en remet à Dieu, qui sait tout, qui connaît tout, qui voit tout. Si David n’a pas vu sa faute, Dieu l’a vue et c’est ce qui compte. Il ne cherche pas à se protéger. Il veut seulement que la justice soit faite. La vraie libération n’est pas de se protéger, mais de confesser.

Ceci dit, David n’approuve pas la réaction méchante de ses ennemis aux possibles fautes qu’il aurait commises. La vengeance et la colère n’accomplissent pas la justice de Dieu. Même dans le cas où David serait fautif, les méchants qui se vengent feront face à la justice de Dieu.

David a une fixation pour la justice de Dieu et non pour la gloriole de sa royauté sur le peuple juif. Sa requête n’est pas pour lui-même d’abord, mais pour l’honneur de Dieu (Psaume 7.8-10). Frères et sœurs, est-ce que l’honneur de Dieu est la chose la plus importante dans nos vies? Dans les différends, recherchons-nous d’abord la protection de notre réputation ou la gloire de Dieu?

David s’en remet au juste jugement de Dieu. Il ne veut pas s’ériger en juge, parce que seul Dieu connaît les cœurs et les reins (Psaume 7.10). Pour nous, chrétiens, nous devons juger (1 Corinthiens 5.12-13), mais que les actions (1 Corinthiens 5.9-11). Le reste, nous devons laisser cela au Seigneur (Psaume 7.11-12).

Les versets 13 à 17 enseignent une grande vérité. Ceux qui sont jugés reçoivent le mal qu’ils ont fait. C’est pour lui que le méchant prépare des flèches meurtrières (Psaume 7.14). Ce qu’un homme aura semé, il le récoltera (Galates 6.7). C’est une autre facette de la justice implacable de Dieu, lui qui redirige les flèches tirées par les méchants vers eux-mêmes.

Juste à la pensée de voir Dieu établir sa justice, David exulte et célèbre (Psaume 7.18). Ah, si mon cœur était vraiment centré sur Dieu, sur sa gloire, sur sa justice, combien davantage ce même cœur exulterait d’allégresse pour Celui qui mérite la louange et l’adoration sans retenue!

Prière : Seigneur, je te prie de me donner un cœur assoiffé de ta justice, que mes pensées soient détournées de moi-même et fixées sur Jésus-Christ. Je te prie pour notre Église, qu’ensemble nous vivions cette recherche de ta gloire. Puisque l’Église est ton saint temple (1 Corinthiens 3.17), donne-nous de rechercher la sainteté dans toutes nos relations et dans tous les aspects de nos vies. Amen.

  1. Prions pour notre sanctification, pour notre croissance, sachant que plus nous connaîtrons notre Père céleste, plus nous serons poussés à lui ressembler selon l’image parfaite en Jésus-Christ;
  2. Demandons au Seigneur qu’il nous donne de s’examiner pour mieux confesser nos péchés;
  3. Prions pour nos ennemis, ceux qui s’opposent à la gloire de Dieu. Prions qu’ils découvrent eux aussi ce Dieu sauveur.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email