Méditation quotidienne – Psaumes 54

*Veuillez noter que la numérotation des versets diffère d’une version à l’autre.

Je vous invite à faire la lecture du psaume 54 :

Au chef de chœur. Avec instruments à cordes. Poème de David. Lorsque les Ziphiens vinrent dire à Saül : David est caché parmi nous. O Dieu ! sauve-moi par ton nom, Rends-moi justice par ta puissance ! O Dieu ! écoute ma prière, Prête l’oreille aux paroles de ma bouche ! Car des étrangers se sont levés contre moi, Des hommes violents en veulent à ma vie, Ils n’ont pas de place pour Dieu dans leur pensée. Pause. (Mais) voici que Dieu est mon secours, Le Seigneur est avec ceux qui soutiennent mon âme. Il fera retomber le mal sur mes détracteurs ; Par ta vérité réduis-les au silence ! Je t’offrirai de bon cœur des sacrifices ; Je célébrerai ton nom, Éternel ! parce qu’il est bon, Car il me délivre de toute détresse, Et mes regards s’arrêtent sur mes ennemis. (Psaumes 54.1-9)

Dans ce psaume, David répand son âme devant Dieu alors qu’il se trouvait dans une autre épreuve qui nous est relatée en 1 Samuel 23 à partir du verset 19. Des habitants de la ville de Ziph (40 km au sud de Jérusalem) trahissent David en rapportant à Saül le lieu où il se cache (Psaumes 54.2). Comme nous l’avions vu aux psaumes 34 et 52, le roi Saül voulait tuer David à qui l’Éternel avait promis la couronne (1 Samuel 16).

Plus dure que l’épreuve de Doëg l’Édomite (voir la méditation du psaume 52), celle-ci implique des membres du peuple de Dieu. Frères et sœurs, les trahisons au sein du peuple de Dieu sont tristes mais possibles, alors que le péché est encore présent en chacun de nous. Nous ne devrions pas être surpris. Que Dieu nous garde d’être celui par qui un scandale arrive.

David est un modèle pour chacun de nous. Peu importe la circonstance, il se confie en Dieu et cherche à voir les choses selon le Seigneur. Il lutte contre certaines de ses pensées, mais il retombe constamment sur ses pattes spirituelles grâce à Dieu.

Il se confie en Dieu (Psaumes 54.3-4). Cette confiance en Dieu implique de prendre acte de ce que Dieu dit dans sa Parole, puis d’agir selon ce que le Seigneur demande. David laisse au Seigneur l’établissement de sa justice (Psaumes 54.7). David est lucide quant à la disposition du cœur de ses ennemis. Il sait aussi que ceux qui s’en prennent aux enfants de Dieu sont des gens qui n’ont aucune considération pour Dieu (Psaumes 54.5).

Comme il est bon, surtout dans l’épreuve, de se rappeler les promesses de secours de Dieu (Psaumes 54.6).  David voit dans le secours fraternel la main providentielle de Dieu (Psaumes 54.6). Frères et sœurs, s’il est vrai que nous devons secourir généreusement ceux qui ont besoin, surtout entre frères et sœurs dans la foi (Galates 6.10), nous devons aussi accepter humblement le secours de ceux-ci lorsque nous avons besoin (Philippiens 4.14-16).

David savait s’approprier ce que Dieu avait déjà promis à son peuple (Genèse 28.15, cf. Hébreux 13.5). De plus, David savait qu’il allait succéder à Saül sur le trône (1 Samuel 16.11-13). Par conséquent, il était impossible que Saül puisse tuer David.

Chaque événement de la vie de David devient une occasion de louer le Seigneur (Psaumes 54.8-9). Semeur traduit le verset 9 ainsi : « car tu m’as délivré de toutes les détresses, maintenant, je peux regarder mes ennemis en face ».

Frères et sœurs, peu importe la situation que nous traversons, comme l’épreuve actuelle de la pandémie ou toute autre situation, nous devrions toujours nous confier en l’Éternel, ce qui inclut nous rappeler des promesses de Dieu pour ses enfants.

Ainsi, au lieu de s’affoler dans toutes les directions, nous laisserons Dieu agir et l’anxiété fera place à la louange.

Prière : Père éternel, je te loue pour l’exemple de David, son humilité, son amour de ta Parole, et surtout sa fidélité à tes préceptes (1 Rois 15.5).

Rends-nous fidèles à toi, fais de nous des hommes et des femmes soumis humblement à ta Parole.

  1. Demandons au Seigneur qu’il nous donne de toujours prendre ce « recul spirituel » face à ceux qui nous veulent du mal;
  2. Que le Seigneur nous donne d’apprécier son secours aussi lorsque Dieu passe par la main tendue de nos frères et sœurs (Psaumes 54.6).

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email