Méditation quotidienne – Psaumes 43

Je vous invite à faire la lecture du psaume 43 :

Rends-moi justice, ô Dieu, Défends ma cause contre une nation infidèle ! Délivre-moi des hommes de ruse et de fraude ! C’est toi mon Dieu protecteur, pourquoi m’as-tu rejeté ? Pourquoi dois-je marcher dans la tristesse, Sous l’oppression de l’ennemi ? Envoie ta lumière et ta vérité ! Qu’elles me guident, Qu’elles me conduisent à ta montagne sainte et à tes demeures ! J’irai vers l’autel de Dieu, Vers Dieu, ma joie et mon allégresse, Et je te célébrerai sur la harpe, ô Dieu, mon Dieu ! Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu sur moi ? Attends-toi à Dieu, car je le célébrerai encore ; Il est mon salut et mon Dieu. (Psaumes 43.1-5)

À l’origine, les psaumes 42 et 43 n’en formaient qu’un seul. Les fils de Qoré en sont les auteurs (Psaume 43.1). Au temps de Moïse, leur ancêtre Qoré a été rebelle (Nombres 16; Jude 1.11) au point où le Seigneur le fit mourir avec tous les autres rebelles.

Selon le théologien James Montgomery Boice, les fils de Qoré auraient écrit ce psaume pour exprimer au Seigneur leur gratitude pour sa bonté et sa grâce de ne pas avoir exterminé toute la descendance de Qoré. Cette proposition est très plausible, puisque l’alliance mosaïque engageait les pères avec leurs descendants.

Aussi, leur situation est aussi la nôtre. Nous sommes tous des descendants d’Adam. Or, si le Seigneur avait décidé de condamner Adam et tous ses descendants, nous ne pourrions être sauvés. Que de reconnaissance doit monter de nos cœurs.

Il est possible que nos parents ne nous aient pas inculqué les valeurs chrétiennes. Ceci dit, nous avons, en tant que chrétiens, l’opportunité de glorifier le Seigneur en délaissant l’héritage qui est contre Dieu tout en continuant d’honorer nos parents et en vivant selon la Parole de Dieu. Nous ne pouvons jamais prétexter l’éducation reçue. Le chrétien est appelé à s’appuyer sur la Parole de Dieu seulement.

Les psaumes nous exhortent souvent à s’attendre à Dieu. Ici, nous avons une application de cette attente. Nous devons attendre que Dieu fasse justice à ses enfants. Ce cri retentit de la bouche des martyrs (Apocalypse 6.9-10). Notre Dieu, le créateur du temps, nous demande d’être patients, c’est-à-dire d’accepter que le temps de la vengeance de Dieu ne soit pas encore venu.

L’aspiration du croyant est la lumière et la vérité (Psaume 43.3), ce qui résume le tout du salut. C’est la confession que celles-ci sont en Dieu. En dehors de Dieu, il n’y a que ténèbres et mensonge. C’est aussi la confession que Dieu les communique et c’est aussi la confession que l’homme n’a pas ces choses en lui-même. Contrairement à ce qu’on entend parfois, l’homme n’a aucune ressource en lui-même pour marcher dans la vie. Il doit tout recevoir de son créateur.

L’accès à Dieu en dépend (Psaumes 43.4). Sans l’initiative de Dieu qui envoie son Fils ouvrir l’accès à lui, l’homme est incapable de venir à lui (Jean 6.44; Jean 14.6).

De plus, la lumière et la vérité doivent avoir comme but de vivre avec Dieu (Psaumes 43.3-4). L’assouvissement de la curiosité intellectuelle n’est pas l’objectif.

Après cette réflexion, les fils de Qoré se posent la question : « Pourquoi t’abats-tu, mon âme ? ». Les promesses sont trop certaines et prometteuses pour sombrer.

Prière : Seigneur, merci de ne pas m’avoir condamné en Adam, mais de m’avoir plutôt sauvé en Jésus-Christ.

Je te demande que tu nous donnes, à nous tes enfants, de ne pas transmettre l’insoumission et la rébellion à nos enfants, mais plutôt la docilité, la soumission et l’humilité afin que nous soyons des modèles pour eux.

  1. Rendons grâce au Seigneur pour l’accès que nous avons en sa présence par la médiation de son Fils Jésus-Christ;
  2. Demandons au Seigneur qu’il garde nos yeux fixés sur Jésus-Christ qui a tout supporté et qui, maintenant, est dans sa gloire. Que nos pensées se nourrissent de cette grande vérité que nos souffrances actuelles ont un sens pour Dieu et que la gloire éternelle attend tous ceux qui se confient en Dieu.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email