Méditation quotidienne – Psaumes 36

*Veuillez noter que la numérotation des versets de ce psaume diffère d’une version à l’autre.

Je vous invite à faire la lecture du psaume 36 :

Au chef de chœur. Du serviteur de l’Éternel, de David. La parole de révolte du méchant est au fond de mon cœur, Il ne voit pas pourquoi il craindrait Dieu. Car il se flatte à ses propres yeux, Pour consommer sa faute, pour assouvir sa haine. Les paroles de sa bouche sont fraude et tromperie ; Il renonce au discernement, au bien. Il médite la fraude sur sa couche, Il se tient sur une voie qui n’est pas bonne, Il ne rejette pas le mal. Éternel ! ta bienveillance atteint jusqu’aux cieux, Ta fidélité jusqu’aux nues. Ta justice est comme les montagnes de Dieu, Tes jugements comme le grand abîme. Éternel ! tu sauves hommes et bêtes. Combien est précieuse ta bienveillance, ô Dieu ! A l’ombre de tes ailes les humains se réfugient. Ils se rassasient de l’abondance de ta maison, Et tu les abreuves au torrent de tes délices. Car auprès de toi est la source de la vie ; Par ta lumière nous voyons la lumière. Étends ta bienveillance sur ceux qui te connaissent, Et ta justice sur ceux dont le cœur est droit ! Que le pied de l’orgueilleux ne m’atteigne pas, Et que la main des méchants ne me fasse pas fuir ! C’est là que tombent ceux qui commettent l’injustice ; Ils sont renversés et ne peuvent pas se relever. (Psaumes 36.1-13)

Dans ce psaume, David s’intéresse à la pensée du non croyant (Psaumes 36.2-5). Ce dernier trouve insensé de craindre Dieu, mais c’est justement cette pensée incrédule qui est insensée. Le non croyant se croit compétent (Psaumes 36.3). Il croit avoir ce qu’il faut pour diriger sa vie lui-même. Il croit qu’il peut juger des choses de Dieu alors qu’il n’a même pas ce qu’il faut. De plus, les facultés qu’il a sont toutes atteintes par le péché, de sorte que l’incrédulité n’est pas due à un manque d’information : ce n’est pas une opinion parmi d’autres. L’incrédulité, c’est une pensée orgueilleuse et prétentieuse de la créature vis-à-vis son créateur.

En contraste, David présente les perfections de Dieu (Psaumes 36.6-8). Combien il est important pour nous de connaître Dieu objectivement, c’est-à-dire pour ce qu’il est et pas seulement à travers ce que nous ressentons et vivons.

Les attributs mentionnés (bienveillance, fidélité, justice) sont manifestés dans la création (Actes 14.17), mais dans une proportion et des modalités différentes que dans le salut (1 Timothée 4.10). Même les animaux bénéficient des bontés de Dieu (Psaume 36.7, cf. Matthieu 6.26). Cette réalité doit nous amener à agir de façon responsable dans la création. Ces bontés universelles de Dieu rendent les non croyants inexcusables face à leur incrédulité (Romains 1.19-21).

À l’inverse, le croyant réagit de la façon appropriée à ce que Dieu manifeste dans sa création. Il se réfugie en l’Éternel (Psaumes 36.8) pour y trouver tout ce dont il a besoin (Psaumes 36.9-10).

David intercède pour ses frères et sœurs dans la foi (Psaumes 36.11). Le Seigneur nous place en Église : ensemble, nous formons un peuple et une des raisons est d’intercéder les uns pour les autres. David intercède aussi pour lui-même et demande la protection de Dieu dans le danger (Psaumes 36.12).

Le sort des méchants, c’est-à-dire des non croyants, est fixé. Eux qui veulent renverser perdent eux-mêmes pied pour ne plus se relever (Psaumes 36.13).

Prière : Père éternel, je te rends grâce parce qu’avant de te connaître, j’étais incrédule. J’étais dans ma folie et tu m’as libéré de moi-même. Seigneur, donne-moi de voir tes bienfaits, tes bontés dans la création et, surtout, dans ma vie comme enfant de Dieu.

Je te prie pour mes frères et sœurs, que tu les encourage et les soutienne dans leur foi. Donne-nous de se réfugier en toi, de puiser dans ta Parole, de se ressourcer dans la prière.

  1. Venons au Seigneur pour nous rassasier de ses bontés et nous abreuver de ses délices (Psaumes 36.9);
  2. Entraînons-nous à intercéder pour nos frères et sœurs, pour leur progrès spirituel et leur consécration.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email