Méditation quotidienne – Psaumes 30

*Veuillez noter que la numérotation des versets de ce psaume diffère d’une version à l’autre.

Je vous invite à faire la lecture du psaume 30 :

Psaume. Cantique pour l’inauguration du temple. De David. Je t’exalte, Éternel, car tu m’as relevé, Tu n’as pas laissé mes ennemis se réjouir à mon sujet. Éternel, mon Dieu ! J’ai crié à toi, et tu m’as guéri. Éternel ! tu as fait remonter mon âme du séjour des morts, Tu m’as fait revivre loin de ceux qui descendent dans la fosse. Psalmodiez (en l’honneur) de l’Éternel, vous ses fidèles, Célébrez son saint nom ! Car sa colère (dure) un instant, Mais sa faveur toute la vie ; Le soir arrivent les pleurs, Et le matin la jubilation. Je disais dans ma tranquillité : Je ne chancellerai jamais ! Éternel ! par ta faveur tu avais puissamment affermi ma montagne… Tu cachas ta face, et je fus troublé. Éternel ! j’ai crié vers toi,
J’ai supplié l’Éternel : Que gagnes-tu à (verser) mon sang, A me faire descendre dans le gouffre ? La poussière te célébrera-t-elle ? Racontera-t-elle ta vérité ? Écoute, Éternel, fais-moi grâce ! Éternel, sois mon secours ! Tu as changé mon deuil en allégresse, Tu as délié mon sac et tu m’as ceint de joie, Afin que tout mon être psalmodie en ton (honneur) et ne soit pas muet. Éternel, mon Dieu ! je te célébrerai toujours. (Psaumes 30.1-13)

L’introduction situe l’application du psaume. C’est pour la dédicace du temple (maison dans certaines versions). La notion de maison ou temple était portée par un bâtiment sous l’ancienne alliance. Celui-ci annonçait, préfigurait la construction du peuple de Dieu, l’Église (Amos 9.11-12 avec Actes 15.15-17).

Pour David, il semble que son souci était pour son peuple même lorsqu’il s’exprime au « je », car c’est un « je » qui veut prendre soin de son peuple. Gardons toujours à l’esprit que David préfigure Jésus-Christ. Lorsque notre Dieu a relevé son Fils d’entre les morts, ce n’était pas que pour son Fils, mais aussi pour tous ceux que le Père lui avait donnés (Jean 17.1-2).

Suite à son relèvement, David se met immédiatement à exalter son Dieu, c’est-à-dire que David élève Dieu, publie la grandeur et la bonté de Dieu. Se peut-il que les épreuves les plus douloureuses nous donnent d’exalter le Seigneur davantage ?

David utilise des images très évocatrices. Le verbe traduit par « remonter » a le sens de « repêcher » utilisé pour parler d’un seau remonté du puits (Kidner) et son épreuve est comparée au séjour des morts. L’image est forte, mais elle exprime le sentiment de David.

La délivrance du roi devrait faire naître la louange de son peuple (Psaumes 30.5), parce que cette délivrance n’est pas que pour le roi, mais pour tout le peuple. En Jésus-Christ, nous comprenons mieux : Dieu l’a délivré de la mort en le ressuscitant et la délivrance de Jésus-Christ est aussi la nôtre. Si nous sommes morts avec lui, nous ressusciterons aussi avec lui (Romains 6.5).

L’enfant de Dieu qui subit la correction du Père (Psaumes 30.6) doit se rappeler qu’elle est passagère et que les pleurs font bientôt place à la jubilation (2 Corinthiens 4.17). Cette correction était due à une prétention insensée de la part de David (Psaumes 30.7). Notre Dieu sait nous corriger avec doigté et nous montrer notre fragilité, notre vulnérabilité (Psaumes 30.8).

Notre Père céleste veut que nous constations notre besoin entier de sa grâce. Il veut que nous le suppliions, c’est-à-dire que nous lui demandions instamment son secours (Psaumes 30.9-11).

Le Seigneur répond toujours au cri du malheureux (Psaume 22.25). L’allégresse suit le deuil (Psaumes 30.12) et c’est la fête en l’honneur de l’Éternel (Psaumes 30.13)

Prière : Seigneur, je veux confesser que je ne vois pas toujours les épreuves de la vie dans la perspective biblique. Je regarde trop souvent les situations à travers mon ressenti plutôt qu’en considérant ton œuvre dans ma vie.

Je te prie pour mes frères et sœurs, que tu nous donnes de te célébrer pour toutes tes œuvres, incluant celles qui nous font souffrir. Nous te remercions, parce que tu les utilises pour nous sanctifier, nous humilier et nous faire grandir en toi.

  1. Prions le Seigneur qu’il nous montre le gouffre dans lequel nous nous trouvions (Psaumes 30.4; Psaumes 30.10), ce qui nous donnera d’apprécier au plus haut point son secours;
  2. Demandons au Seigneur qu’il nous apprenne à le prier dans la louange et la célébration et non seulement dans les requêtes.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email