Méditation quotidienne – Psaumes 26

Je vous invite à faire la lecture du psaume 26 :

De David. Juge-moi, Éternel ! car je marche dans mon intégrité, Je me suis confié en l’Éternel, je ne chancellerai pas. Sonde-moi, Éternel ! éprouve-moi, Fais passer au creuset mes reins et mon cœur ; Car ta bienveillance est devant mes yeux, Et je marche dans ta vérité. Je ne m’assieds pas avec les hommes faux, Je ne vais pas avec les gens dissimulés ; Je hais l’assemblée de ceux qui font le mal, Je ne m’assieds pas avec les méchants. Je lave mes mains dans l’innocence, Et je fais le tour de ton autel, ô Éternel ! Pour faire entendre la voix des actions de grâces, Et redire toutes tes merveilles. Éternel ! j’aime le séjour de ta maison, Le lieu où ta gloire demeure. N’enlève pas mon âme avec les pécheurs, Ma vie avec les hommes de sang, Qui ont de l’infamie dans les mains, Et dont la droite est pleine de présents ! Moi, je marche dans mon intégrité ; Libère-moi et fais-moi grâce ! Mon pied se tient dans la droiture : Je bénirai l’Éternel dans les assemblées. (Psaume 26.1-12)

Ce psaume ouvre avec ce qui sera développé au psaume 139.23. David demande au Seigneur de lui passer un scan sur tout son être (Psaumes 26.1-2). Cette requête découle d’une confession.

D’abord, c’est l’aveu que l’homme ne peut bien s’examiner lui-même. Seul Dieu sonde les cœurs et les reins (Psaume 7.10). L’homme n’a pas l’objectivité requise pour faire un bon auto examen. De plus, l’homme ne se connaît pas bien : nous sommes mêlés dans nos émotions, dans nos pensées qui ne sont pas celles de Dieu (Ésaïe 55.7-9). Si mon médecin me connaît mieux que je ne me connais moi-même, imaginons combien le Seigneur nous connaît mieux que nous nous connaissons nous-mêmes!

La requête de David exprime aussi une confession de lucidité parfaite en Dieu. Lui seul a la compétence pour jeter un regard objectif et complet sur nous. Il connaît nos pensées, nos motivations les plus reculées mieux que nous. Dans le counselling biblique, il est fréquent de rencontrer des personnes qui ont posé des gestes sans réaliser la source du problème à la source qui les a poussées à les commettre. Les idées de vengeance, d’auto-défense ne sont pas toujours perçues par celui qui les commet.

La requête de David est aussi une profession que Dieu est compatissant (Psaumes 26.3). On ne cherche pas à se faire examiner par un bourreau. Si David a fait cette requête, c’est parce qu’il savait que Dieu est celui qui guérit, qui libère.

David regarde sa vie et voit son intégrité (voir 1 Rois 9.4). Celle-ci a le sens de sincérité (Kidner) et non d’absence de faute. Pratiquement, David cherchait à ne pas se livrer au péché (Psaumes 26.3-6). Au contraire, il recherche la présence de Dieu (Psaumes 26.6) pour rendre grâce au Seigneur et le louer pour toutes ses merveilles (Psaumes 26.7).

Le cœur de David était vraiment selon Dieu (1 Samuel 13.14; Actes 13.22). Non pas que David ne péchait pas : ses psaumes de repentance le démontrent bien. C’est plutôt que David n’avait pas de fraude dans son cœur. Il ne dissimulait pas son péché. Il recherchait la sanctification. Son intégrité l’amenait toujours à demander la grâce (Psaume 26.11).

Son cœur en est un qui désire la présence de Dieu (Psaumes 26.6; Psaumes 26.8) en assemblée (Psaumes 26.12). Mon cœur a besoin de ce même désir. Puisse notre Dieu le susciter en moi.

Prière : Seigneur Dieu, combien j’ai besoin que tu me scrutes et que tu me montres ce qu’il y a enfoui au fond de moi! Le péché s’est installé dans tout mon être, dans les recoins les plus reculés. J’ai besoin que tu m’examines et que tu me libères de la présence du péché dans ma vie.

Je te prie pour mes frères et sœurs, que tu nous donnes de désirer la sanctification, que nous amour pour toi nous pousse constamment à croître en toi, à vouloir t’honorer dans tous les aspects de nos vies.

  1. Demandons au Seigneur de nous corriger. C’est là qu’est notre libération et notre épanouissement;
  2. Prions le Seigneur qu’il nous donne de désirer sa présence et non celle du monde perdu.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email