Méditation quotidienne – Psaumes 15

Je vous invite à faire la lecture du psaume 15 :

Psaume de David. Éternel ! qui séjournera dans ta tente ? Qui demeurera sur ta montagne sainte ? Celui qui marche dans l’intégrité, qui pratique la justice Et qui dit la vérité selon son cœur. Il ne calomnie pas de sa langue, Il ne fait pas de mal à son prochain Et ne jette pas le déshonneur sur ses proches. Il repousse celui qui est méprisable à ses yeux, Mais il honore ceux qui craignent l’Éternel ; Il ne se rétracte pas, s’il fait un serment à son préjudice. Il ne prête pas son argent à intérêt, Et il n’accepte pas de présent contre l’innocent. Celui qui agit ainsi ne chancellera jamais. (Psaume 15.1-5)

Après avoir exposé le caractère insensé des non croyants au psaume précédent, David pose une question des plus sensées :

Qui séjournera dans ta tente ? Qui demeurera sur ta montagne sainte ? (Psaume 15.1)

L’image de la tente, de même que la montagne sainte, indiquent le fait de partager l’intimité avec quelqu’un. Les deux propositions constituent un parallélisme synonymique, c’est-à-dire que la seconde proposition reprend la même idée que la première, mais dans une formulation différente.

Le reste du psaume (Psaume 15.2-5) répond à la question. Si nous résumions cette section, c’est celui qui obéit à la loi de Dieu. Cette loi demeure tout à fait valide comme mode de vie pour le chrétien (Matthieu 5.19; Jean 14.15; 1 Corinthiens 7.19; 1 Jean 2.3; Apocalypse 12.17).

Ce n’est pas que nous nous procurons le salut par notre obéissance à la loi de Dieu, ce qui est impossible (Galates 3.21). C’est plutôt que notre obéissance à cette loi fait partie de notre profession de foi que Dieu seul est sage, que lui seul a le droit et la compétence de diriger nos vies, que sa loi est bonne, juste et sainte.

Si ces choses sont en nous, c’est uniquement parce que l’Esprit de Dieu est en nous. Si l’Esprit de Dieu est en nous, c’est uniquement parce que Jésus a accompli toute son œuvre (Actes 2.33).

Si la loi de Dieu est écrite sur nos cœurs (Jérémie 31.33), c’est parce que Jésus-Christ a obéi parfaitement à cette même loi. C’est ainsi que sa justice a pu nous être imputée et que son Esprit de sainteté a été envoyé en nous.

La pratique de la loi assure au croyant de ne jamais chanceler (Psaume 15.5). Celui qui médite la loi jour et nuit pour la mettre en pratique a cette assurance qu’il va réussir, c’est-à-dire que sa vie chrétienne portera les fruits attendus (Psaume 1; Josué 1.8).

Pour nous, de ce côté-ci de la croix, nous n’avons pas à obéir aux lois dont le but était de préfigurer l’œuvre du Christ à la croix. Ces lois sont celles reliées au temple, à la purification, aux sacrifices, etc. Tout cela est terminé (Hébreux 7.12), mais pour le reste, la loi de Dieu demeure en force (1 Corinthiens 7.19).

Revenons maintenant au verset 1 :

[…] Qui séjournera dans ta tente ? Qui demeurera sur ta montagne sainte ? (Psaume 15.1)

Celui qui se repent de ses péchés et qui est tourné vers Jésus-Christ dans un esprit d’obéissance est accueilli par Dieu. Il jouit de la présence de Dieu dans sa vie. Il a une intimité avec Dieu qui habite en lui par son Esprit de sainteté.

Vous vous êtes approchés de la montagne de Sion et de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades d’anges ; de la réunion et de l’assemblée des premiers-nés inscrits dans les cieux ; de Dieu, juge de tous ; des esprits des justes parvenus à la perfection ; de Jésus, médiateur d’une nouvelle alliance ; et du sang de l’aspersion qui parle mieux que celui d’Abel. (Hébreux 12.22-24)

Prière : Seigneur, merci pour Jésus-Christ, qui a obéi parfaitement à ta loi jusque dans les moindres détails, autant dans ses exigences extérieures que dans la disposition de cœur. Merci pour sa justice qui est imputée à tous ceux qui se tournent vers toi dans une démarche de repentance et de foi.

Merci aussi pour ton accueil en ta présence dès maintenant par la communion de ton Esprit, sachant que cette communion avec toi prendra une nouvelle dimension lorsque nous mourrons et, encore, une nouvelle dimension lorsque nous serons ressuscités.

  1. Prions pour notre cœur. Que le Seigneur nous donne de comprendre l’importance de l’obéissance à sa loi;
  2. Demandons au Seigneur de nous donner de goûter aux bienfaits de sa présence. Demandons-lui de nous montrer l’importance de se présenter devant le trône de grâce afin de trouver grâce en temps opportun.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email