Méditation quotidienne – Psaumes 12

*Veuillez noter que, dans plusieurs psaumes, d’une version à l’autre, la numérotation des versets peut différer.

Je vous invite à faire la lecture du psaume 12 :

Au chef de chœur. Sur la harpe à huit cordes. Psaume de David. Sauve, Éternel ! car c’en est fini des (hommes) loyaux, Les fidèles disparaissent parmi les humains. Chacun dit des calomnies à son prochain. On se parle avec des lèvres flatteuses, Et un cœur double. Que l’Éternel retranche toutes les lèvres flatteuses, La langue qui discourt avec arrogance, Ceux qui disent : Nous sommes puissants par notre langue, Nos lèvres sont avec nous ; Qui serait notre seigneur ? Parce que les malheureux sont opprimés et que les pauvres gémissent, Maintenant, dit l’Éternel, je me lève, J’apporte le salut à ceux contre qui l’on souffle. Les paroles de l’Éternel sont des paroles pures ; Un argent éprouvé au creuset de la terre, Et sept fois épuré. Toi, Éternel ! Tu les garderas, Tu nous préserveras de cette race à jamais. Les méchants se promènent de toutes parts, Quand la bassesse règne parmi les humains. (Psaume 12.1-9)

Dans ce psaume, comme dans plusieurs autres, David débute en déplorant ce qui se passe dans le monde et termine sur l’action de Dieu.

David fait preuve de discernement. Il ne se laisse pas berner par des paroles flatteuses. Il sait et il voit que ceux qui ont un double discours, qui calomnient ici et flattent là (Psaume 12.3), ne sont pas saints (Psaume 12.1, le mot hébreu est réservé aux saints, aux fidèles). Que le Seigneur pardonne et purifie nos paroles destructrices.

Les non croyants n’ont que des paroles mensongères (Romains 3.13-14). Puisque c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle (Matthieu 12.34), les paroles mauvaises révèlent des cœurs tout aussi mauvais. Ce qu’il y a de pire avec les paroles mensongères, c’est qu’elles visent la propagation du mensonge, la prolifération de la tromperie.

Les paroles flatteuses (Psaume 12.3) ne visent que la séduction dans le but de tromper l’autre. Sur le moment, elles produisent un certain bien-être, mais sous le gant de soie se cache une main ennemie et destructrice.

Celui qui a soif de justice ne peut qu’aspirer à l’intervention de Dieu qui mettra un terme à cette situation (Psaume 12.4). Ceux qui se confient dans leurs paroles et qui prétendent régner par elles sont en grave danger (Psaume 12.5).

Le psalmiste rapporte maintenant la réponse de l’Éternel à cette situation (Psaume 12.6), lui dont le cœur est clairement du côté des malheureux, c’est-à-dire de ceux qui voient leur misère. Dieu les sauve de leurs agresseurs.

En contraste total avec les paroles des hommes, les paroles du Seigneur sont pures au superlatif (Psaume 12.7). Le psalmiste est réconforté en se rappelant que non seulement Dieu garde ses paroles, c’est-à-dire qu’il les maintient et ne les renie jamais, mais aussi du fait que ses paroles comportent des promesses de protection pour ceux qui appartiennent à Dieu (Psaume 12.8), même s’ils vivent présentement au milieu de ce monde mauvais (Psaume 12.9).

Prière : Seigneur, nous voulons confesser que nos paroles ne sont pas pures, contrairement aux tiennes. Elles ne sont pas pures, parce que notre cœur n’est pas pur. Nos intentions ne sont pas pures, nos pensées ne sont pas pures. Nous sommes encore marqués par le péché et la seule façon pour nous de lutter, c’est par ton Esprit en nous.

Père éternel, donne-nous de toujours considérer la pureté de tes paroles. Tu ne nous flattes pas, tu ne nous trompes pas. Tu nous parles en tant que Père à ses enfants.

  1. Prions le Seigneur qu’il nous donne la maîtrise de soi, en particulier en ce qui concerne notre langue;
  2. Demandons au Seigneur qu’il nous donne de refuser d’entendre les mauvaises paroles;
  3. Louons le Seigneur pour sa Parole pure et ses promesses certaines.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email