Méditation quotidienne – Psaumes 118.1-18

Je vous invite à faire la lecture du psaume 118.1-18.

Louez l’Éternel, car il est bon, Car sa miséricorde dure à toujours! Qu’Israël dise: Car sa miséricorde dure à toujours! Que la maison d’Aaron dise: Car sa miséricorde dure à toujours! Que ceux qui craignent l’Éternel disent: Car sa miséricorde dure à toujours! Du sein de la détresse j’ai invoqué l’Éternel: L’Éternel m’a exaucé, m’a mis au large. L’Éternel est pour moi, je ne crains rien: Que peuvent me faire des hommes? L’Éternel est mon secours, Et je me réjouis à la vue de mes ennemis. Mieux vaut chercher un refuge en l’Éternel Que de se confier à l’homme; Mieux vaut chercher un refuge en l’Éternel Que de se confier aux grands. Toutes les nations m’environnaient: Au nom de l’Éternel, je les taille en pièces. Elles m’environnaient, m’enveloppaient: Au nom de l’Éternel, je les taille en pièces. Elles m’environnaient comme des abeilles; Elles s’éteignent comme un feu d’épines; Au nom de l’Éternel, je les taille en pièces. Tu me poussais pour me faire tomber; Mais l’Éternel m’a secouru. L’Éternel est ma force et le sujet de mes louanges; C’est lui qui m’a sauvé. Des cris de triomphe et de salut s’élèvent dans les tentes des justes: La droite de l’Éternel manifeste sa puissance! La droite de l’Éternel est élevée! La droite de l’Éternel manifeste sa puissance! Je ne mourrai pas, je vivrai, Et je raconterai les oeuvres de l’Éternel. L’Éternel m’a châtié, Mais il ne m’a pas livré à la mort.

Ce psaume met l’emphase sur l’importance de célébrer l’Éternel car il est bon, car sa miséricorde dure à toujours (Psaumes 118.1, 2, 3 et 29). Que le psaume ouvre et termine par cette même exhortation est significatif de cette importance.

L’auteur regarde son vécu passé pour faire ressortir non seulement les épreuves mais surtout la constante bonté de l’Éternel. Comment le croyant peut-il célébrer le Seigneur en dépit des difficultés de la vie ?

C’est en étant convaincus que tout ce que Dieu fait arriver dans sa vie s’inscrit dans sa bonté. Si nous pouvions saisir cette vérité. Il n’y a rien qui nous arrive sans que ça contribue à notre croissance, à notre sanctification et surtout, à la gloire de Dieu dans notre vie.

Le Seigneur laisse la détresse s’abattre sur ses enfants (Psaumes 118.5) mais il n’abandonne jamais ses enfants dans ces situations. Et même, ces épreuves servent à mieux connaître le Seigneur. Nous le découvrons comme le Dieu qui tend l’oreille (Psaumes 118.5), comme celui qui secourt (Psaumes 118.6-7), comme celui qui protège (Psaumes 118.8-9).

Le croyant sait qu’en Jésus-Christ, il est vainqueur sur tous ses opposants (v. 10-13). Peu importe le nombre, peu importe la force de ceux-ci, l’Éternel a toujours le dessus. Trois fois le psalmiste affirme que c’est lui qui a mis ses opposants en pièces (Psaumes 118.10, 11, 12) mais c’est uniquement dû à l’action souveraine de Dieu (Psaumes 118.13). Il est notre salut (Psaumes 118.14).

Le chrétien reconnaît que tout vient de Dieu, c’est pourquoi il le chante (Psaumes 118.15-16). Il a l’assurance de la vie éternelle (Psaumes 118.17), preuve que les opposants n’ont pas le dernier mot sur la vie des enfants de Dieu.

Les attaques des opposants sont vues ici comme des châtiments de Dieu (v. 18). C’est-à-dire que le but visé par Dieu est la sanctification, la correction (qui signifie le fait de rendre droit). Autrement dit, le Seigneur peut aussi utiliser les non croyants pour nous sanctifier. Ce qui arrive s’inscrit dans le désir de notre Père céleste de nous rendre de plus en plus semblables à son Fils.

Frères et sœurs. Apprenons à tourner nos regards davantage vers notre Dieu, notre Père céleste. La victoire est acquise, nous sommes accueillis en sa présence par la médiation constante de son Fils Jésus-Christ.
Soyons convaincus que tout ce qui nous arrive se passe entièrement dans la main de Dieu qui nous protège et nous sanctifie, et ce, jusqu’à notre entrée dans l’éternité future.

Seigneur Dieu, donne-nous des yeux pour voir ton œuvre dans nos vies. Merci pour ton plan parfait en nous et pour nous.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email