Méditation quotidienne – Psaumes 1

Pour les prochaines méditations, j’ai pensé sortir un peu du sujet du virus et nous arrêter sur les psaumes.

Psaume 1

Je vous invite donc à faire la lecture du psaume 1 :

Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s’arrête pas sur le chemin des pécheurs, Et qui ne s’assied pas sur le banc des moqueurs, Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel, Et qui médite sa loi jour et nuit ! Il est comme un arbre planté près d’un cours d’eau, Qui donne son fruit en son temps, Et dont le feuillage ne se flétrit pas : Tout ce qu’il fait réussit. Il n’en est pas ainsi des méchants : Ils sont comme la paille que le vent dissipe. C’est pourquoi les méchants ne résistent pas au (jour du) jugement, Ni les pécheurs dans la communauté des justes ; Car l’Éternel connaît la voie des justes, Et la voie des pécheurs mène à la perdition. (Psaume 1.1-6)

Le verset 1 ouvre avec une béatitude : « Heureux l’homme […] » Le Seigneur nous dit que le bonheur ne se trouve qu’en lui, que dans ce qu’il dit. Celui qui désire vivre heureux doit ne pas suivre les pécheurs, ni leurs actions, ni leur manière de penser.

Le verset 1 y va d’une image forte. Le piéton qui rencontre un autre piéton et qui lui parle en continuant à marcher a un contact léger avec lui, mais si les deux piétons s’arrêtent ensemble, ils sont engagés dans une discussion. S’ils en viennent à s’asseoir ensemble, c’est encore plus intense.

Cette progression doit nous faire réaliser que celui qui marche avec les pécheurs finira tôt ou tard par s’y arrêter et, finalement, par s’asseoir. On ne doit jamais prétendre qu’on saura mettre les limites. Si on s’engage sur la voie des pécheurs, on ne sait jamais jusqu’où nous irons. La meilleure résistance est de ne pas s’y engager.

La béatitude ne réside pas seulement dans ce que nous ne devons pas faire, mais surtout dans ce que nous devons faire. Trouver son plaisir dans la loi de l’Éternel est particulier, parce que la loi de l’Éternel condamne le pécheur. Elle ne lui procure pas la joie.

Pour que la loi de l’Éternel soit ainsi appréciée, il faut que la personne ait été graciée. Alors, la loi de l’Éternel ne la condamne plus. Au contraire, elle lui révèle la sainteté de Dieu et elle lui montre ce qu’est l’obéissance à Dieu. Ainsi, le croyant pourra exprimer son amour pour Dieu en suivant sa loi.

Le résultat est la réussite (Psaume 1.2-3), non pas une réussite professionnelle, non pas une réussite sociale, bien que Dieu peut accorder ces choses. Le psalmiste a plutôt en tête une réussite spirituelle. Celui qui prend plaisir dans la loi de Dieu sera épanoui et portera du fruit (Psaume 1.3). Voilà la réussite.

Pour les rebelles, les non croyants (Psaume 1.4-6), c’est la désolation qui les attend. S’ils ne prennent pas plaisir dans la loi de l’Éternel, c’est qu’ils prennent plaisir en autre chose qui ne procure aucun bonheur.

Le psalmiste ne présente que deux catégories : les croyants et les non croyants. Il n’y a pas de troisième catégorie : soit que nous trouvions notre bonheur en Dieu, dans sa Parole, pour la mettre en pratique; soit que nous pratiquions autre chose qui ne procure aucun bonheur et qui conduit au désespoir et à la mort éternelle.

Soyons de ceux qui prennent plaisir dans la loi de Dieu, qui la méditent et qui la mettent en pratique. Il n’y a que du bonheur sur cette voie.

Prière : Seigneur, merci pour ta bonne Parole qui nous guide, qui nous console, qui nous corrige, qui nous guide. Merci de donner à tes enfants un cœur qui fait que nous prenons plaisir dans ta loi. Même lorsqu’elle condamne notre péché, notre plaisir demeure, parce que nous savons que tu nous pardonnes et que tu nous purifies. Je te prie, Seigneur, que tu nous donnes, à moi et à tous mes frères et sœurs, de méditer ta Parole afin que nous te connaissions mieux pour mieux te servir.

  1. Prions pour notre Église, que nous soyons de plus en plus enracinés dans la Parole de Dieu;
  2. Prions que le Seigneur nous donne de mettre en pratique sa Parole.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email