Méditation quotidienne – Psaume 89.1-28

Je vous invite à faire la lecture du psaume 89, versets 1 à 28. Veuillez noter que la numérotation des versets diffère d’une version à l’autre.

Ce psaume porte sur l’alliance (Psaumes 89.4, 29 et 35) et David y joue un rôle de préfigurant (Psaumes 89.21 et 28) qui doit pointer vers Jésus-Christ, le messie, le Roi des rois (Psaumes 89.28).

Pour apprécier davantage ce psaume, il nous faut lire d’abord 2 Samuel 7.1-16 où David apprend que c’est son fils qui construira le temple. Bien que Salomon a construit le temple de pierres, c’est Jésus, fils de David, qui accomplit réellement la promesse. Les premiers versets du psaume sont directement tirés de 2 Samuel 7.

Dans ce psaume s’alternent la fidélité de Dieu à son alliance et l’éternité de celle-ci. Évidemment, puisque Dieu est fidèle à son alliance, elle ne peut que demeurer éternellement.

Le psalmiste nous invite à considérer la grandeur du Dieu de l’alliance (Psaumes 89.6-15) en nous rappelant ce qui est probablement les louanges des anges (Psaumes 89.6a) de même que celles adressées par le peuple de Dieu (Psaumes 89.6b).

Ce Dieu incomparable (Psaumes 89.7), redoutable (Psaumes 89.8), puissant (Psaumes 89.9), qui domine sur tous ses ennemis (Psaumes 89.10), l’ayant démontré contre l’Égypte (Psaumes 89.11), se révèle comme le Dieu suprême sur tout l’univers, sur toute la création (Psaumes 89.11-14). Notre Dieu est vraiment celui qui a tous les attributs pour accomplir son plan allianciel à la perfection. Frères et sœurs, combien la méditation sur les attributs de Dieu nous donne de mieux le connaître, mieux l’adorer et mieux le servir.

Les yeux du psalmiste se tournent vers le peuple de Dieu pour le déclarer heureux (Psaumes 89.16-17) en raison du fait qu’il est le bénéficiaire de l’alliance. Le Seigneur nous rend forts (Psaumes 89.18), nous protège (Psaumes 89.19).

Une des contributions de l’alliance davidique au développement biblique de l’alliance est de nous enseigner que son accomplissement passe par un individu (Psaumes 89.19). Comme déjà mentionné, David n’y joue qu’un rôle préfiguratif (voir Actes 2.27-31). C’est Jésus-Christ qui est le personnage que David préfigure.

Nous découvrons que Dieu est celui qui choisit son serviteur (Psaumes 89.20-21), que Dieu l’affermit (Psaumes 89.22), le protège de ses ennemis (Psaumes 89.23) et lui accorde la victoire sur ceux-ci (Psaumes 89.24).

De plus, le Seigneur élève son serviteur à la royauté (Psaumes 89.25-28). Quelle belle annonce de l’intronisation de Jésus-Christ à la droite de Dieu. Il est le Roi des rois.

Seigneur Dieu, merci pour Jésus-Christ qui a tout accompli. Il a subi les pires injustices pour établir son royaume de justice. Son royaume est éternel. Merci de m’avoir sauvé et de me promettre d’être avec lui dans son règne pour toujours.

Donne-moi, et donne à mes frères et sœurs de chercher la justice et le royaume, c’est-à-dire de vivre selon les valeurs du royaume.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email