Méditation quotidienne – Jean 19.30

Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit : Tout est accompli. (Jean 19.30)

Cette sixième parole du Christ en croix est probablement la plus connue et la plus significative pour nous. Cette parole est très chargée de sens pour les chrétiens.

Le verbe signifie « achever », « accomplir », « payer ». Il indique que ce qui devait être fait est fait. Ce qui est au moins aussi significatif est la conjugaison dans le texte original grec, conjugaison que nous n’avons pas en français : il s’agit du parfait. La conjugaison au parfait indique une action terminée dans le passé, une fois pour toutes, et qui n’a pas besoin d’être répétée.

La parole de Jésus indique donc que toute l’œuvre de rédemption est maintenant accomplie, une fois pour toutes, et elle n’a pas besoin d’être répétée. Rien ne manque au salut. Le chemin vers Dieu est dorénavant ouvert et tout ce qu’il fallait pour que le règne du Christ s’établisse est chose faite.

Concrètement, qu’est-ce que Jésus a accompli? Dit autrement, qu’avait-il à accomplir? La réponse est double.

En tant que dernier Adam, Jésus-Christ devait accomplir l’alliance adamique, c’est-à-dire le mandat qu’Adam a manqué. C’est le Christ qui va se multiplier et remplir la terre (se multiplier cette fois par engendrement spirituel) et la terre nouvelle. Pour ce faire, contrairement à Adam, qui a écouté la voix de sa femme qui, pour sa part, a écouté la voix du serpent, Jésus est sorti victorieux de toutes les ruses du diable. Satan a échoué dans sa tentative de faire chuter Jésus au désert.

Jésus a aussi accompli les exigences de l’alliance mosaïque, dont un des rôles était de faire ressortir les prescriptions de Dieu. Il a réussi là où Israël a échoué. Il est sorti victorieux des 40 jours de tentation au désert, alors qu’Israël a échoué l’épreuve.

Il y a plus : l’accomplissement de Jésus comporte également les clauses de malédiction de l’alliance. Jésus s’était déjà soumis à la loi de Dieu, mais à la croix, il prend sur lui les conséquences des péchés de son peuple, c’est-à-dire que l’alliance comportait des malédictions pour ceux qui la rompaient. Jésus a assumé dans sa personne ces malédictions résumées dans la mort, la séparation d’avec Dieu.

L’accomplissement de Jésus est aussi face aux Écritures. Dieu avait tout indiqué dans sa Parole. Tout y était et Jésus a tout accompli ce que les Écritures annonçaient.

Cette parole appelle une réponse de Dieu. Est-ce que Dieu a reconnu que tout est accompli? La réponse de Dieu se trouve à la résurrection (Romains 1.4). En ressuscitant Jésus, le Père atteste publiquement que son Fils a réellement accompli tout ce qu’il fallait pour que ce dernier entre vivant dans l’éternité et, à sa suite, tous ceux que le Père lui avait donnés (Jean 17.12;  Jean 17.20; Hébreux 2.13).

Cette parole de Jésus marque aussi sa satisfaction (étymologie : « assez fait »). Jésus est satisfait, non pas qu’il s’est satisfait lui-même. C’est plutôt qu’il sait qu’il a exécuté tout, mais vraiment tout ce que le Père lui a demandé et il l’a fait exactement dans les termes fixés par le Père. Rien n’y manque. Il sait très bien que son sacrifice est de bonne odeur à son Père.

Finalement, c’est de notre salut qu’il s’agit. Jésus a accompli toutes les conditions à notre salut, afin que de pécheurs perdus que nous étions, nous soyons des graciés sauvés. Il a accompli le tout de notre salut.

Prière : Seigneur Dieu, merci pour le repos que la parole de Jésus nous procure. Nous avons dans celle-ci l’assurance que rien ne manque à notre salut. Merci, parce que nous n’avons rien à ajouter pour notre salut.

Donne-nous d’annoncer cette bonne nouvelle à nos proches et à tous ceux que tu places sur notre chemin, cette bonne nouvelle du salut tout accompli en Jésus-Christ.

  1. Prions le Seigneur qu’il nous donne de réellement goûter à son salut et à toujours trouver notre paix en lui;
  2. Prions que le Seigneur nous donne des cœurs reconnaissants pour toute son œuvre accomplie;
  3. Demandons au Seigneur qu’il nous donne cette confiance que, s’il a donné sa vie pour nous, il va nous donner tout le reste dont nous avons besoin.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email