Méditation quotidienne – Jean 13.34

Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. (Jean 13.34)

Aimer les autres

Nous retenons souvent de ce verset le devoir d’aimer les autres et c’est une belle application. Dans la situation actuelle où les non croyants ne cherchent souvent qu’à se protéger du pire, vivons le commandement du Seigneur entre nous, les frères et sœurs.

Dans la Bible, aimer n’est pas d’abord un sentiment : c’est une décision de penser et d’agir favorablement envers l’autre. Aimer, c’est rechercher le bien de l’autre et d’agir en ce sens. Ça implique du renoncement et du sacrifice.

La pandémie actuelle fait que certains ont des besoins. Cette situation est difficile pour plus d’un, mais en même temps, elle devient une occasion d’exercer l’amour et le support mutuels.

Recevoir l’amour

Le commandement de s’aimer les uns les autres implique également le fait de se laisser aimer. Chacun doit recevoir l’amour pratique de ses frères et sœurs. Si quelqu’un a besoin et que son frère ou sa sœur veut l’aider, il doit recevoir les tendres soins de son frère ou de sa sœur et il doit les recevoir comme venant du Seigneur. Autrement dit, le Seigneur veut prendre soin de chacun de nous et il le fait la plupart du temps en passant par les soins venant des frères et sœurs.

Notre Dieu nous a aimés le premier. Mais il nous demande de l’aimer en retour (1 Jean 4.19).

De même, il nous demande d’aimer nos frères et sœurs et il veut que nos frères et sœurs nous aiment. Il veut que nous prenions soin des autres et il veut que les autres prennent soin de nous.

Les mesures de confinement sont certes difficiles, mais elles permettent de mettre en action notre solidarité comme Église.

À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. (Jean 13.35)

Prions le Seigneur qu’il nous donne un amour réel les uns pour les autres.

Prions pour nos frères et sœurs qui sont les plus âgés.

Prions pour nos frères et sœurs qui ont une santé plus fragile.

Si vous avez besoin de parler, si vous avez des questions, des requêtes de prière, n’hésitez pas à me téléphoner ou à m’envoyer un courriel.
Loraine et moi prions pour vous à chaque jour.
Daniel Durand, pasteur
16 mars 2020

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email