Méditation quotidienne – Hébreux 1.3

Ce Fils, qui est le rayonnement de sa gloire et l’expression de son être, soutient toutes choses par sa parole puissante ; après avoir accompli la purification des péchés, il s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très-hauts, (Hébreux 1.3)

Le Fils soutient toutes choses par sa parole puissante. Le verbe original traduit par « soutient » a un sens actif. Ce verbe signifie plutôt « conduire, apporter ». Nous retrouvons le même verbe grec, entre autres, en Matthieu 14.18 (« Apportez-moi les pains et les poissons ») et Marc 1.32 (« on lui amena les malades »). Avec cette précision, nous constatons que le verset Hébreux 1.3 nous enseigne que le Fils conduit toutes choses. Le Fils amène toute chose, activement, vers sa finalité, vers le but fixé par Dieu. Tout ce qui se passe sur la planète, sans exception, est sous la conduite du Fils de Dieu. Rien n’échappe à sa direction.

Maintenant, comment comprendre la pandémie actuelle dans cette perspective? Le Seigneur ne nous donne pas les raisons précises et particulières à chaque cataclysme et à chaque épreuve et nous n’avons pas besoin de connaître les raisons particulières à chaque fois.

Nous pouvons cependant connaître certains éléments à partir de la Parole de Dieu.

Dieu veut se glorifier dans tout ce qui arrive (Romains 11.36), c’est-à-dire que Dieu veut être connu et reconnu par toutes ses créatures. C.S. Lewis a déjà écrit que « les catastrophes sont le mégaphone de Dieu dans un monde de sourds ».

Alors que le monde vit comme si Dieu n’existe pas, Dieu veut montrer sa présence. Il ébranle les fondements de la terre (Psaume 82.5).

Le monde doit reconnaître sa propre fragilité, sa vulnérabilité. Ce monde-ci passe (Ésaïe 40.6-8).

Il se peut que le Seigneur nous ramène, nous, chrétiens, par cette épreuve aux vraies priorités. Il se peut que j’aie oublié de veiller sur mes frères et sœurs, de prier pour eux. Il se peut que j’aie privilégié mes loisirs et mon confort. L’épreuve actuelle nous ramène à ce besoin de veiller les uns sur les autres, de prendre soin de mon frère, de ma sœur. Vos frères et sœurs ont besoin de vous et vous avez besoin d’eux.

Il se peut aussi que j’aie placé ma confiance dans mes avoirs. Encore là, il est possible que le Seigneur nous montre que nous nous sommes trompés d’appui.

Frères et sœurs, l’épreuve devient bénédiction lorsque nous en profitons pour s’examiner.

Prière : Seigneur, je te prie pour mon cœur : je confesse qu’il n’est pas toujours tourné vers toi, que mes priorités ne sont pas toujours celles qui devraient être. Je te prie d’utiliser ces circonstances pour me faire grandir en toi, pour me rapprocher de toi. Je te prie que tu me donnes d’être sensible aux besoins de mes frères et sœurs. Donne-nous, comme Église, de grandir ensemble pour la gloire de ton nom.

  1. Prions pour notre sanctification;
  2. Prions pour que Dieu nous donne de nous aimer les uns les autres non seulement en parole mais aussi en action (1 Jean 3.18).

Daniel Durand, pasteur
24 mars 2020

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email