Méditation quotidienne – 1 Jean 2.29

Vous savez que le Seigneur fait ce qui est juste ; reconnaissez, par conséquent, que tout homme qui accomplit ce qui est juste est un enfant de Dieu, né de lui. – 1 Jean 2.29

Jean introduit dans ce verset un test moral pour reconnaître le vrai chrétien. L’orthodoxie doit être accompagnée de l’orthopraxie. C’est-à-dire qu’une bonne doctrine doit résulter en une bonne pratique. Celui qui est né de Dieu pratique la justice.

Un nouveau thème fait son apparition dans ce verset et c’est celui de naître de Dieu. Les expressions « enfants de Dieu » (1 Jean 3.1, 10, etc.) ou tout simplement « de Dieu » (1 Jean 4.1, 3, 4, 6, etc.) sont synonymes.

Ce thème réfère à l’engendrement spirituel, c’est-à-dire au fait que Dieu fait de ses élus ses enfants d’adoption. Caïn était « du Malin » (3.12), c’est-à-dire de la descendance du serpent (Genèse 3.15), comme tous les réprouvés (Matthieu 3.7, 12.34, cf. Jean 8.44).

Ceux qui sont du diable font les œuvres du diable. Ceux qui sont nés de Dieu font les œuvres de Dieu. Ils pratiquent la justice (1 Jean 2.29).

Cette réalité nous montre que la nouvelle naissance vient avec une réalité, une transformation. Les chrétiens vivent selon Dieu. La grâce de Dieu n’est jamais une avenue pour pécher, pour vivre dans le relâchement moral.

De la même façon que ceux qui sont du serpent font le mal, ceux qui sont de Dieu, nés de Dieu, engendrés de Dieu vivent dans la justice, dans la lumière, dans la vérité. Ils obéissent aux commandements de Dieu.

Père éternel. Merci parce que le salut ne consiste pas seulement à éviter l’enfer mais à nous arracher à la vie que nous menions, une vie misérable de péché et d’opposition à toi. Donne-nous de vivre de plus en plus pour toi, selon toi.

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email