Méditation quotidienne – 1 Jean 2.17

Frères et sœurs,

Les mesures visant à éviter tout contact physique en raison du coronavirus nous gardent loin les uns des autres. Ceci dit, prions les uns pour les autres et prenons soin les uns des autres si nous le pouvons.

Je vous propose une série de méditations quotidiennes dans le but de s’édifier ensemble.

Et le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. (1 Jean 2.17)

Frères et sœurs, le monde actuel est ébranlé. Les gens qui trouvaient leur sécurité dans la prospérité économique que nous connaissions sont frappés par un mur : le coronavirus et toutes ses conséquences, connues ou inconnues.

Jean nous rappelle dans ce verset que le monde passe et sa convoitise aussi. Ce monde n’est pas la fin du projet de Dieu. Il est temporaire et va, de toute façon, vers sa fin, sans insinuer que ce soit pour bientôt.

Ceci dit, nous devons voir tout le désordre créationnel, qui a débuté à la chute (Genèse 3), qui se poursuit par un jugement constant de Dieu sur ce monde-ci (Romains 1.18-21), et qui se rendra jusqu’à la fin de ce monde-ci (1 Corinthiens 15.24).

Pour nous, chrétiens, nous devons nous encourager : c’est la fin du verset cité (1 Jean 2.17) par cette promesse. Les croyants, eux qui font la volonté de Dieu, ont la vie éternelle.

Notre espoir n’est pas dans cette vie ici-bas, mais là-haut. Notre cité est dans les cieux.

En attendant, rappelons-nous la promesse de Jésus en Matthieu 28.20.

Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. (Matthieu 28.20)

Bien que ce verset soit dans un contexte missionnaire, il est vrai pour l’ensemble de nos vies. Nous avons tendance à séparer la mission du reste de nos vies, mais ce n’est pas ainsi que le Seigneur voit les choses.

Nous sommes des missionnaires dans nos milieux, et ce, en permanence.

Alors, louons le Seigneur pour sa présence alliancielle et continuelle avec nous et pour nous.

Prions le Seigneur qu’il nous donne de voir les choses selon sa perspective, c’est-à-dire selon ce qu’il nous dit dans sa Parole.

Prions le Seigneur qu’il nous encourage par ses promesses sachant qu’elles ne sont jamais menacées par les circonstances.

Prions le Seigneur qu’il nous donne de briller au sein de ce monde enténébré.

Daniel Durand, pasteur
15 mars 2020

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email