Les attributs de Dieu, partie 1

Share on facebook
Share on twitter
Share on google
Share on email

« Frères et sœurs, notre Dieu connaît tout parfaitement. Il est partout simultanément. Il est tout-puissant, plus que toutes les autres forces réunies ensemble. Il possède la sagesse infinie. Sachons nous confier en lui. Reconnaissons ce qu’il est dans toutes nos voies. »

 

Introduction

Nous sommes dans cette série sur la foi en action. La foi est beaucoup plus que de croire qu’une chose est vraie : la foi est aussi que cette réalité ait un impact réel dans ma vie.

Omniscience (suite)

Nous avions regardé la question de l’omniscience, c’est-à-dire le fait que Dieu sait tout.

Si je crois cela, mais que ça ne m’amène pas à lui faire totalement confiance, c’est que je n’ai pas intégré cette vérité dans ma vie. La foi, c’est de l’intégrer : parce que Dieu sait tout, je vais lui faire confiance. Imaginez le soldat sur le champ de bataille qui est avec son compagnon et que ce compagnon a une particularité : il sait tout, mais vraiment tout. Il connaît toutes les stratégies de l’ennemi. Il sait d’avance ce que l’ennemi va faire. Il sait comment l’ennemi va réagir. Il connaît chaque arme utilisée par l’ennemi. Il connaît chaque soldat de l’armée ennemie. Si je suis soldat et que j’ai un tel compagnon de combat, je vais lui faire confiance plus qu’à moi-même, parce que ce qu’il va déployer comme stratégie va tenir compte de tout cela, mais en plus, mon compagnon connaît tout de moi-même : il connaît mes faiblesses, mes limites; il connaît aussi mes forces. Je vais lui faire encore plus confiance, parce que ce qu’il va demander va tenir compte de moi.

En plus, mon compagnon connaît le terrain parfaitement : il sait qu’il y a un marécage vers la droite; il sait qu’il y a des grottes à tel endroit; un cours d’eau un peu plus loin. Il connaît le terrain parfaitement. C’est tout un avantage. Je vais lui faire encore plus confiance. Imaginez maintenant notre Dieu : il connaît tout. Si vraiment j’ai la foi en Dieu, je vais lui faire confiance, parce qu’il connaît tout. Non seulement Dieu connaît tout, mais il est le seul à tout connaître. Il n’a aucun rival. Ma foi est alimentée et propulsée par l’omniscience de Dieu.

Omniprésence

Un autre attribut de Dieu qui doit alimenter notre foi, c’est son omniprésence, c’est-à-dire qu’il est partout en même temps. L’omniprésence de Dieu a frappé David. Nous allons tourner au psaume 139.7-10.

Où irais-je loin de ton Esprit et où fuirais-je loin de ta face? Si je monte aux cieux, tu y es; si je me couche au séjour des morts, t’y voilà. Si je prends les ailes de l’aurore, et que j’aille demeurer au-delà de la mer, Là aussi ta main me conduira, et ta droite me saisira. (Psaumes 139.7-10)

David s’interroge sur la possibilité de fuir Dieu. Est-il possible de trouver un seul endroit partout dans l’univers où Dieu n’y serait pas? La vérité est que Dieu est omniprésent : il est présent partout. Une chose que nous ne réalisons pas toujours, le Seigneur est même présent en enfer.

Un autre, un troisième ange les suivit, en disant d’une voix forte : Si quelqu’un se prosterne devant la bête et son image, et reçoit une marque sur le front ou sur la main, il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l’Agneau. (Apocalypse 14.9-10)

Maintenant, en quoi l’omniprésence de Dieu contribue-t-il à ma foi? David répond ceci au psaume 139, immédiatement après avoir affirmé l’omniprésence de Dieu :

Si je prends les ailes de l’aurore, et que j’aille demeurer au-delà de la mer, Là aussi ta main me conduira, et ta droite me saisira. (Psaumes 139.9-10)

Le fait que Dieu soit partout me dit que je ne peux fuir le Seigneur, mais aussi, qu’il est impossible que je m’égare là où le Seigneur ne me trouverait pas. Il est impossible qu’il m’arrive quelque chose qui me placerait dans une situation où j’échapperais au regard de Dieu.

Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : ta houlette et ton bâton, voilà mon réconfort. (Psaumes 23.4)

Le fait que le Seigneur soit partout a tout pour rassurer les chrétiens, mais en même temps, ça a tout pour effrayer les non chrétiens : ils ne peuvent jamais fuir. Cet attribut est aussi unique au Seigneur : ni Satan ni les anges ne peuvent être partout en même temps. Ils sont des créatures limitées comme nous. Ils peuvent aller partout où le Seigneur le permet, mais ils ne peuvent être partout en même temps.

Après avoir achevé de tenter Jésus, le diable s’éloigna de lui jusqu’à une autre occasion. (Luc 4.13)

Donc, seul le Seigneur est omniprésent. Ma foi est alimentée et propulsée par l’omniprésence de Dieu.

Omnipotence

Le Seigneur est aussi omnipotent, c’est-à-dire que Dieu peut tout. En disant que Dieu peut tout, la Bible n’insinue pas que Dieu pourrait se renier. Des comiques ont déjà dit : « Si Dieu peut tout, peut-il créer un autre Dieu plus puissant que lui? » Lorsque la Bible nous dit que Dieu peut tout, c’est que Dieu n’est pas limité dans sa puissance pour faire tout ce qu’il veut.

En même temps, il y a des choses que Dieu ne peut pas faire, parce qu’il est Dieu.

Dieu n’est pas un homme pour mentir, ni fils d’Adam pour avoir du regret. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas? Ce qu’il a déclaré, ne le maintiendra-t-il pas? (Nombres 23.19)

Dieu ne peut agir autrement que comme Dieu. Dieu ne peut pas devenir une créature. Il ne peut pas placer un autre Dieu sur lui. Ces choses que Dieu ne peut pas faire ne remettent pas en question le fait qu’il soit Dieu. Au contraire, ces choses établissent le fait qu’il est Dieu.

Autrement dit, c’est parce que Dieu est Dieu qu’il ne peut pas agir autrement.

Si nous sommes infidèles, lui demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même. (2 Timothée 2.13)

L’omnipotence de Dieu ne permet pas de dire que Dieu peut renier son plan. Certains chrétiens utilisent cet argument pour dire que Dieu peut encore répandre les dons comme la guérison, la prophétie, les langues. Ces chrétiens s’appuient sur le fait que Dieu peut tout et qu’ils ne veulent pas limiter Dieu, mais quand on y pense, cet argument ne peut être considéré. Est-ce que Dieu a le pouvoir de provoquer un autre déluge? La réponse est oui. Ce n’est pas la puissance qui lui manque. Est-ce que Dieu peut le faire? Dans un autre sens, non. La raison est que Dieu a dit qu’il ne détruirait plus la terre par l’eau. Est-ce que Dieu a la puissance pour rétablir le sacerdoce lévitique? Certainement. Est-ce que Dieu peut le faire? Dans un autre sens, non, parce que Dieu a dit que ce sacerdoce est terminé, puisque Jésus a supplanté ce sacerdoce. Est-ce que Dieu a la puissance pour répéter le don des langues, de prophétie, etc. ? Certainement, mais puisque Dieu a dit que ces dons allaient terminer, lorsque Dieu y met fin, il ne les ramènera pas. Quand on y pense, peu importe notre position sur la fin des dons, tous reconnaissent que les dons ne sont pas éternels : soit ils ont cessé, soit ils vont cesser. Dans tous les cas, il y a un après dons, sans que la puissance de Dieu ne soit remise en question après les dons. Tout comme les autres attributs que nous avons vus, l’omnipotence est unique au Seigneur : les créatures ont une certaine puissance, mais dans tous les cas, un créature n’a de puissance que celle donnée par le Seigneur.

L’Éternel dit à Satan : Voici : tout ce qui lui appartient est en ton pouvoir, seulement, ne porte pas la main sur lui. Alors Satan se retira de la présence de l’Éternel. (Job 1.12)

L’Éternel dit à Satan : Le voici, il est en ton pouvoir : seulement, épargne sa vie. (Job 2.6)

Satan n’a pas plus de puissance et de pouvoir que ce que Dieu lui donne. Les pires méchants ne peuvent exercer leur méchanceté que parce que Dieu leur a donné la puissance, c’est-à-dire la capacité d’agir, mais seul le Seigneur possède une puissance absolue, sans limite. Maintenant, en quoi la puissance de Dieu nourrit-elle ma foi? En quoi cette toute-puissance met-elle ma foi en action?

S’il fallait que Dieu ne soit pas tout-puissant, il ne pourrait pas garantir ses promesses. Nous ne serions pas en sécurité entre ses mains si celles-ci étaient le moindrement fragiles et vulnérables. Ma foi est alimentée et propulsée par l’omnipotence de Dieu.

Sagesse

Un autre attribut de Dieu, c’est sa sagesse.

[…] à Dieu, seul sage, la gloire, par Jésus-Christ, aux siècles des siècles! Amen! (Romains 16.27)

Je veux, en effet, que vous sachiez quel grand combat je soutiens pour vous, pour ceux de Laodicée et pour tous ceux qui n’ont pas vu mon visage, afin que leur cœur soit consolé, qu’ils soient unis dans l’amour et enrichis d’une pleine certitude de l’intelligence, pour connaître le mystère de Dieu, Christ, en qui sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance. (Colossiens 2.1-3)

Le fait que Dieu possède toute la sagesse doit avoir un impact sur le croyant. Ça doit activer sa foi. Si Dieu possède toute la sagesse, c’est parce qu’il est Dieu. Il est la sagesse même. La folie de l’homme, même du chrétien parfois, c’est d’oublier que seul Dieu est sage et que l’homme qui n’écoute pas Dieu tombe immédiatement dans la folie.

L’homme sans Dieu s’égare et le chrétien qui n’écoute pas Dieu s’égare aussi. Si le bon berger ramène sa brebis égarée, c’est parce qu’elle s’est égarée. Comment le chrétien peut-il connaître la sagesse de Dieu? D’abord, par les Écritures.

Depuis ton enfance, tu connais les Écrits sacrés; ils peuvent te donner la sagesse en vue du salut par la foi en Christ-Jésus. (2 Timothée 3.15)

La sagesse ne se trouve pas dans les Écritures si je m’isole avec ma Bible. C’est ensemble que nous goûtons à cette sagesse. La sagesse ne s’installe que dans ceux qui reconnaissent qui est Dieu.

Le début de la sagesse, c’est la crainte de l’Éternel; et la connaissance des saints, c’est l’intelligence. (Proverbes 9.10)

Frères et sœurs, notre Dieu connaît tout parfaitement. Il est partout simultanément. Il est tout-puissant, plus que toutes les autres forces réunies ensemble. Il possède la sagesse infinie. Sachons nous confier en lui. Reconnaissons ce qu’il est dans toutes nos voies.

Daniel Durand, pasteur
28 mars 2018

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email