La doctrine de Dieu, partie 9

« Le fait que Dieu soit partout en même temps ne signifie pas qu’il est partout dans le même sens. Le Seigneur dit qu’il est présent dans son Église. Dieu est aussi présent partout dans l’univers. Mais quand Dieu dit qu’il est présent dans son Église, c’est qu’il est présent en tant que chef de son Église. »

 

La semaine passée, nous avons commencé à regarder la question de l’omnipotence de Dieu. Tout comme les autres attributs que nous avons vus, l’omnipotence est unique au Seigneur. Les créatures ont une certaine puissance, mais dans tous les cas, une créature n’a de puissance que celle donnée par le Seigneur. Job 1.12 :

L’Éternel dit à Satan : Voici : tout ce qui lui appartient est en ton pouvoir, seulement, ne porte pas la main sur lui. Alors Satan se retira de la présence de l’Éternel.

Job 2.6 :

L’Éternel dit à Satan : Le voici, il est en ton pouvoir : seulement, épargne sa vie.

Satan n’a pas plus de puissance et de pouvoir que ce que Dieu lui donne. Les pires méchants ne peuvent exercer leur méchanceté que parce que Dieu leur a donné la puissance, c’est-à-dire la capacité d’agir. Mais seul le Seigneur possède une puissance absolue, sans limite. Maintenant, en quoi la puissance de Dieu nourrit-elle ma foi? En quoi cette toute-puissance met-elle ma foi en action? S’il fallait que Dieu ne soit pas tout-puissant, il ne pourrait pas garantir ses promesses. Nous ne serions pas en sécurité entre ses mains si celles-ci étaient le moindrement fragiles et vulnérables. Ma foi est alimentée et propulsée par l’omnipotence de Dieu.

 

Omniprésent

Le dernier attribut que nous verrons est l’omniprésence de Dieu. C’est-à-dire que Dieu est partout en même temps. Le fait que Dieu soit partout en même temps ne signifie pas qu’il est partout dans le même sens. Le Seigneur dit qu’il est présent dans son Église. Dieu est aussi présent partout dans l’univers. Mais quand Dieu dit qu’il est présent dans son Église, c’est qu’il est présent en tant que chef de son Église. C’est en tant que Père sur ses enfants qu’il est présent. Alors partout dans l’univers, il est aussi présent, mais en tant que créateur qui dirige toute chose. Ce qui surprend le plus concernant l’omniprésence de Dieu, c’est que Dieu est aussi présent en enfer et il le sera pour l’éternité. Apocalypse 14.9-10 :

9 Un autre, un troisième ange les suivit, en disant d’une voix forte : Si quelqu’un se prosterne devant la bête et son image, et reçoit une marque sur le front ou sur la main, 10 il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l’Agneau.

 

Les attributs non communicables

Plusieurs théologiens classent les attributs de Dieu sous 2 catégories. Il y a les attributs non communicables et les attributs communicables. Autrement dit, il y a des attributs de Dieu qui ne se communiquent pas à sa créature : sa gloire, son omniscience, son omnipotence, son omniprésence, son éternité, son indépendance, Et il y a des attributs de Dieu qui sont communiqués à l’homme : sa spiritualité, son amour, sa fidélité, sa vérité. Nous sommes exhortés, par exemple, à nous aimer comme Dieu nous a aimés. Mais nous ne sommes jamais exhortés à être omnipotents. C’est impossible. Dieu ne nous communique pas cet attribut. Pour ma part, je suis prudent avec ce genre de distinction. C’est vrai que l’omniscience appartient à Dieu seul. Lui seul connaît tout. Mais il nous communique sa science. Nous n’aurons jamais toute la connaissance que Dieu a. Mais la connaissance que nous avons vient de sa connaissance. Donc, dire que cet attribut est incommunicable, ça mérite une nuance. Et même lorsqu’il y a des attributs communicables, Dieu demeure unique parce que c’est lui la source. C’est lui qui nous les communique. Donc, ce n’est pas parce que Dieu nous a communiqué certains attributs que nous devenons des dieux. Dieu est unique et il le demeurera pour toujours. Et pour nous, Dieu demeure incompréhensible. Non pas que nous ne pouvons pas connaître sur lui, mais nous ne pourrons jamais avoir la pleine connaissance de Dieu. D’ailleurs, plus nous connaissons Dieu, plus nous nous rendons compte de son incompréhensibilité. David, alors qu’il méditait sur Dieu, a dit une parole dans ce sens. Psaume 139.6 :

Une telle science est trop merveilleuse pour moi, trop élevée pour que je puisse la saisir.

Et le verset 17 :

Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables ! Que la somme en est grande !

Et un texte très intéressant, Job 42, versets 2 et 3 :

2 Je reconnais que tu peux tout, et qu’aucune réflexion n’est inaccessible pour toi. 3 Qui est celui qui assombrit mes desseins par des propos dénués de connaissance ? -Oui, j’ai fait part, sans les comprendre, de merveilles qui me dépassent et que je ne connaissais pas.

La Bible présente Dieu comme la lumière. Paul, en parlant de Dieu, dit 1 Timothée 6.16 :

… [lui] qui seul possède l’immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n’a vu ni ne peut voir,…

Verrons-nous Dieu le Père face à face un jour? Je ne le pense pas. Nous verrons Jésus-Christ face à face. Mais le Père, je ne pense pas. D’abord, Dieu n’a pas de corps. Il n’est pas visible. Il s’est rendu visible par le Fils qui s’est incarné. Ce sera toujours par le Fils que nous verrons le Père. Jésus a dit, Jean 14.9 :

Celui qui m’a vu a vu le Père.

Je pense que ça demeure vrai pour l’éternité. Jésus est l’image visible du Dieu invisible.

 

Daniel Durand, pasteur

9 septembre 2018

Prédicateur invité

Partagez cet enseignement :

Share on facebook
Share on twitter
Share on print
Share on email